Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Pauvreté et développement humain du 24 au 28 décembre 2018

Veille Maraacid


Près d'un ménage marocain sur cinq est dirigé par une femme en 2017

L'Observatoire national du développement humain (ONDH) dans son rapport sur les "Indicateurs de suivi du développement humain: Niveau et tendances à l'échelle nationale et régionale 2012-2017" publié jeudi, précisant que la proportion des ménages urbains ayant à leur tête une femme est passée de 18,9% en 2012 à 21,3% en 2017 contre respectivement 9,5% et 11,4% dans le milieu rural.

Pouvoir d'achat : La moitié des ménages se considèrent pauvres

Le constat de l'ONDH est sans appel : l'amélioration quantitative des conditions de vie au cours des six dernières années n'a pas été accompagnée d'une convergence significative des écarts sociaux et territoriaux ; ce qui consacre le sentiment de pauvreté et fragilise la polarisation de la société. L'analyse des transitions dans la pauvreté absolue a permis à l'ONDH de conclure qu'une proportion importante des pauvres arrive à sortir de la pauvreté rapidement au bout seulement d'un an ou deux ans et que cette proportion ne cesse d'augmenter dans le temps.

Réunion à Rabat pour le suivi de l'état d'avancement du Plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra 2015-2020

La Commission centrale de pilotage du plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra 2015-2020 a tenu, mercredi à Rabat, une réunion consacrée au suivi de l'état d'avancement des différents projets programmés dans le cadre de ce chantier. Les réunions de la Commission centrale de pilotage du Plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra vise à faire le point sur l'état d'avancement et d'évaluer les projets réalisés dans le cadre de ce modèle de développement, ainsi que de prendre les mesures nécessaires pour mettre en exécution les Hautes Instructions Royales.

Plan pauvreté : les retraités sont-ils les grands oubliés ?

"Statistiquement, les retraités sont moins frappés par la précarité. Seul 8% d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté, contre 14% pour l’ensemble de la population. Chez les jeunes actifs, ce taux monte jusqu’à 30%. Et, contrairement aux retraités qui bénéficient au moins du minimum vieillesse, ces derniers n’ont pas de garantie de revenu."

ACAPS : 9 millions de bénéficiaires de l’AMO en 2017

Les excédents réalisés par le régime AMO-CNSS au titre de l’exercice se sont élevés à 2,9 milliards de dirhams tandis que le régime AMO-CNOPS a enregistré un déficit de 22,5 millions de dirhams. Les excédents réalisés par le régime AMO-CNSS au titre de l’exercice se sont élevés à 2,9 milliards de dirhams tandis que le régime AMO-CNOPS a enregistré un déficit de 22,5 millions de dirhams. Le montant des excédents cumulés a ainsi été porté à 32,3 milliards de dirhams (25,3 milliards pour l’AMO-CNSS et 7 milliards pour l’AMO-CNOPS) contre 29,4 milliards en 2016.

Couverture médicale, pouvoir d'achat, précarité... l'ONDH met en lumière les inégalités sociales

50,1% des ménages marocains se considèrent subjectivement comme pauvres. Le rapport mentionne également que « 10% des plus aisés de la population accaparent, durant la période 2012-2017, près d’un tiers de la consommation globale des ménages, ce qui correspond à une dépense par habitant 10 fois plus grande que celle des 10% les plus pauvres. Pour autant, selon l’enquête, 50,1% des ménages marocains se considèrent subjectivement comme pauvres.

ONDH: Rural Moroccan Adults Have 2.2 Years of Education on Average

The report found the literacy rate among Moroccan young people aged 15-24 was 94 percent in 2017.Three percent of school-age children have never been to school. Minister of Education Said Amzazi said that his ministry seeks to reduce the rate of school drop-outs from 6 percent in rural primary schools to 1 percent by 2024-2025.

Taux de pauvreté : Le Maroc enregistre une nette baisse

En chiffre, le taux de pauvreté absolue au niveau national a diminué de 7,1% en 2012 à 1,4% en 2017, précise l’ONDH dans son dernier rapport sur les « Indicateurs de suivi du développement humain : Niveau et tendances à l’échelle nationale et régionale 2012-2017 » publié à Rabat, ajoutant que sur la même période ce taux est passé de 2,9% à 0,1% en milieu urbain et de 13% à 3,4% en milieu rural

Le développement durable, marqueur de l’agenda de la « Deuxième commission »

Comment l'ONU concrétisera-t-elle son projet le plus ambitieux : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 afin de « transformer le monde » ? Au cours des dernières années, les travaux de la Commission ont débuté par un discours liminaire d’Homi Kharas, directeur du programme Economie mondiale et développement à la Brookings Institute. M. Skinner-Klée s’est dit encouragé par l'engagement de la communauté internationale à l'égard du Programme de développement durable à l'horizon 2030 au cours des trois dernières années, mais s'inquiète du climat géopolitique actuel, caractérisé par une « atomisation, confrontation et polarisation »,, qui aura une incidence sur sa capacité à progresser sur les points inscrits à l’ordre du jour de la Commission.

Climat : « Il n’y a pas de temps à perdre, le monde change sous nos yeux »

Les technologies sont là pour aider à lutter contre le changement climatique, a noté M. Guterres, qu’il s’agisse de carburants plus propres, de matériaux de construction alternatifs, de meilleures batteries et d’avancées dans l'agriculture et l'utilisation des terres. « Ces innovations, parmi d'autres, peuvent jouer un rôle majeur dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour nous permettre d’atteindre les objectifs de Paris », a-t-il dit.

Le développement humain sur la bonne voie

Dans son document, l'Observatoire passe au crible les principaux indicateurs du développement humain, à savoir l'éducation, la santé, l'emploi, les conditions d'habitat, l'accès aux services de base, les niveaux de dépenses de consommation des ménages ainsi que les différentes formes de pauvreté et d'inégalités.L'accès de la population à la couverture médicale a progressé entre 2012 et 2017 mais reste encore loin d'atteindre le principe de l'universalité, relève l'ONDH, notant que cet accès s'est établi à 53,8% en 2017 contre 23,4% en 2012.

Que révèle le rapport sur le développement humain au Maroc ?

L’observatoire fait en outre observer que la proportion des femmes, âgées de 15 à 49 ans, qui ont accouché dans un milieu surveillé s’est améliorée de près de 5.5 points de pourcentage entre 2012 et 2017, passant de 82,1 % à 87,6%.Dans le domaine de l’éducation, le nombre moyen d’années d’études pour les 25 ans et plus, qui constitue une mesure du rendement de l’investissement dans l’éducation, s'est établi à 4,8 ans en 2017, soit 5,8 ans pour les hommes et 3,8 ans pour les femmes, précise la même source. Le rapport révèle aussi que la proportion des femmes qui quittent le marché du travail en passant d'une situation d'emploi à l'inactivité a augmenté de façon continue, passant de 27,2% entre 2012 et 2013 à 41,6% entre 2015 et 2017.

Développement humain : Les indicateurs s’améliorent

L’accès de la population à la couverture médicale a progressé entre 2012 et 2017 mais reste encore loin d’atteindre le principe de l’universalité.L’accès de la population à la couverture médicale a progressé entre 2012 et 2017 mais reste encore loin d’atteindre le principe de l’universalité, relève l’ONDH notant que cet accès s’est établi à 53,8% en 2017 contre 23,4% en 2012. En effet, la proportion des femmes, âgées de 15 à 49 ans, qui ont accouché dans un milieu surveillé s’est améliorée de près de 5.5 points de pourcentage entre 2012 et 2017, passant de 82,1 à 87,6%.

La 3ème phase met l’accent sur les aspects immatériels du développement humain

Cette nouvelle étape vise l’amélioration du revenu et de l’intégration économique des jeunes, en vue de lutter contre les facteurs générant les différentes formes de disparités sociales.Lors d’une rencontre régionale tenue à Laâyoune pour la présentation de la 3ème phase de l’INDH, lancée par SM le Roi Mohammed VI en septembre dernier, M. Dardouri a relevé que cette nouvelle étape vise également l’amélioration du revenu et de l’intégration économique des jeunes, en vue de lutter contre les facteurs générant les différentes formes de disparités sociales.

L'Espagne hausse le seuil de la précarité

«Cette hausse du salaire minimum va surtout profiter aux gens non formés. Qui perçoit, en France, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (smic)? Revalorisé automatiquement chaque année (il était de 1321 euros en 2008), le smic a remplacé en 1970 le smig (salaire minimum interprofessionnel garanti), créé en 1950, qui était, lui, indexé sur l’inflation

Situation de la pauvreté en 2015: Le nombre de pauvres augmente en afrique subsaharienne

Dans un communiqué de presse publié, le mercredi 19 septembre 2018, la Banque mondiale a fourni des données sur l’état de la pauvreté dans le monde en 2015. Ces données sont de la Banque mondiale qui a publié les derniers chiffres sur l’extrême pauvreté dans le monde, le mercredi 19 septembre 2018. Cependant, selon les prévisions immédiates de la Banque mondiale, qui posent comme hypothèse que le bien-être de chaque ménage s’améliore d’une fraction de la croissance du PIB par habitant, le taux de pauvreté mondial en 2018 ressortirait à 8,6 %.

Lutte contre la pauvreté : L’Etat et le Département du Bas-Rhin s’engagent ensemble dès 2019 en signant la convention d’appui à la lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi

Le Bas-Rhin devient le deuxième Département à s’engager avec l’Etat dans la mise en place de cette stratégie. En complément, l’État s’engage à soutenir deux initiatives du Département du Bas-Rhin dès janvier 2019 pour renforcer l’accompagnement des allocataires du RSA : La convention signée entre l’État et le Département du Bas-Rhin en constitue un exemple remarquable.

Plan pauvreté : « il faudrait 8,5 milliards d'euros par an pour éradiquer la pauvreté »

Enseignant à la Sorbonne et membre des Économistes Atterrés, Christophe Ramaux analyse les mesures annoncées par Emmanuel Macron à l'occasion de la présentation du plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté. Revue des Deux Mondes – Qu’avez-vous pensé des mesures annoncées jeudi par Emmanuel Macron dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté ?D’autre part, le gouvernement a décidé de ne revaloriser les allocations familiales que de 0,3 %.

Pauvreté extrême : Le taux est prévu à 77,5% en 2019

Les analyses prévoient que le monde va bientôt enregistrer le plus bas niveau d’extrême pauvreté à raison de 20 millions de personnes en moins. Toutefois, le ciel est loin d’être bleue pour la Grande Ile vu que le chiffre de la Banque mondiale est de 76% pour cette année.

L'école au défi de la pauvreté

Prendre en charge des enfants en situation de grande pauvreté n’a, pour eux, rien d’exceptionnel : ils se sont presque habitués à apporter une collation en classe pour ces élèves qui « sautent » le petit déjeuner ; une paire de chaussettes propres quand la température dégringole, parce qu’ils ont repéré un enfant nu pieds dans ses baskets.

La 3ème phase de l’INDH met l’accent sur les aspects immatériels du développement humain

La 3ème phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH, 2019-2023) met l’accent sur les aspects immatériels du développement humain à travers des programmes dédiés à la santé, l’éducation et l’accompagnement des générations montantes, a indiqué, mardi, le wali, chargé de la coordination nationale de l’INDH, Mohamed Dardouri.La 3ème phase de l’INDH se fixe deux objectifs prioritaires, dont le premier consiste à préserver la dignité du citoyen à travers l’amélioration de ses conditions de vie.

Egalité des chances : les entreprises décidées à promouvoir la diversité

L’évolution de la carrière professionnelle est souvent déterminée par le milieu social. Quand on aide un jeune garçon ou une jeune fille à s’instruire et à s’insérer dans le monde professionnel, on les aide à sortir de leur situation sociale précaire et par conséquent leur famille. Dans certains cas, la promotion de la diversité fait l’objet d’une charte qui s’appuie sur plusieurs engagements, à savoir l’égalité des chances en prenant en compte les compétences lors de toutes les étapes de la vie professionnelle, la lutte contre toute forme de discrimination liée à l’origine ethnique, sociale ou culturelle, au genre, à l’âge, aux caractéristiques physiques, aux convictions religieuses…

Tunisie-Arabie saoudite: Protocole d’accord sur le développement social

La Tunisie et l’Arabie saoudite ont signé un protocole d’accord sur le développement social lors d’une séance de travail à Riyadh ayant réuni le ministre des Affaires sociales Mohammed Trabelsi et le ministre saoudien du Travail et du Développement social, Ahmed Bin Sulaiman Al-Rajhi, rapporte le ministère lundi dans un communiqué.Le mémorandum, signé en marge d’une visite de travail de Mohamed Trabelsi en Arabie saoudite les 24 et 25 décembre, vise à renforcer la coopération dans le domaine du développement social, en particulier en ce qui concerne l’intégration dans la société des personnes à besoins spécifiques, leur encadrement, leur formation, ainsi que leur contribution au développement économique.

Essaouira se mobilise contre l’exclusion sociale

Selon les derniers chiffres du HCP, si le taux de pauvreté à Essaouira est passé de 53,1% en 2004 à 22,1% dix ans plus tard, l’intensité de privation des pauvres reste sensiblement la même. L’intelligence collective pour le bien commun. Voici comment résumer le «Territorial Innovation Lab», une nouvelle initiative nationale pour lutter contre l’exclusion sociale.

Précarité énergétique : combien de personnes peinent à chauffer leur logement ?

Selon l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), 6,7 millions de Français dépensent plus de 8 % de leurs revenus dans l’énergie. La pauvreté et l’accès à un logement décent font partie depuis longtemps des politiques publiques, mais la question de l’énergie est plus récente.

AMO : 9 millions de bénéficiaires en 2017

Les cotisations au titre des deux régimes se sont élevées à 11,4 milliards de dirhams (MMDH), dont 57,1% au titre du régime AMO-CNSS, en croissance annuelle moyenne de 7,5% sur les cinq dernières années. Cette évolution reste inférieure à celle enregistrée par les prestations des deux régimes sur la même période (12,5%) même si ces dernières sont restées stables par rapport à 2016 avec un montant de 8,3 MMDH.

Pauvres de nous (France 5) - Portrait de 5 générations touchées par la précarité

Comme plus de 2 millions de Français, Erwan fait partie des travailleurs pauvres. Kiosquier à Paris, il frôle la précarité bien qu'il travaille plus de dix heures par jour, En 2018, on estime qu'un Français sur sept vit sous le seuil de pauvreté.

La Méditerranée face au défi climatique

Le changement climatique à l’œuvre exacerbe les vulnérabilités environnementales spécifiques au bassin méditerranéen, selon un récent travail qui a analysé des centaines d’études scientifiques sur le sujetÀ l’évidence, il y a aussi un fort déséquilibre dans les capacités de recherche, d’observation et d’adaptation autour des effets du changement climatique, entre le nord et le sud du bassin. Le développement des connaissances et des capacités de recherche dans les pays du Sud est une priorité scientifique, pour laquelle l’expérience de l’IRD s’avère précieuse.

Le message universel des objectifs de développement durable

Suite aux multiples demandes qui nous ont été adressées pour que nous parlions des objectifs de développement durable aux enfants, le Centre d’information des Nations Unies de Windhoek en Namibie a produit un livre d’histoire pour les enfants âgés de 3 à 11 ans. Contenant de merveilleuses illustrations réalisées par Nelett Loubser, un concepteur graphique local, ce livre intitulé Frieda vise à sensibiliser les enfants aux objectifs de développement durable en s’appuyant sur un ton drôle, des explications simples et des images hautes en couleur.

Un soutien allemand pour en finir avec la pénurie d’eau

Intervenant, vendredi, lors de la rencontre annuelle sur la revue sectorielle sur l’eau, Rabhi a estimé que la Tunisie est parvenue à surmonter cette conjoncture délicate, après 3 ans de sécheresse, durant lesquelles nos ressources hydrauliques se sont situées au niveau de 40% de la capacité de nos barrages.“Afin de faire face à des situations similaires, nous sommes en train d’étudier la possibilité de mettre en place un nouveau système de gestion des ressources hydrauliques basé sur un cycle de 7 ans

AMO: 9 millions de bénéficiaires

Ce chiffre est en augmentation de 4,9% par rapport à 2016, selon l’ACAPS pour qui l’AMO-CNSS couvre 66,3% de l’effectif des bénéficiaires des deux régimes (CNSS et CNOPS) et 67,8% de celui des cotisants.En progression de 6,5%, leur nombre a atteint 3,8 millions de personnes, précise l’ACAPS, ajoutant que les cotisations aux deux régimes se sont élevées à 11,4 milliards de dirhams (MMDH), dont 57,1% pour le seul régime AMO-CNSS.

La précarité, une maladie sociale…

Hélas, entre le riche et le pauvre, il existe des écarts assez importants, ce qui est du besoin non comblé, les personnes en situation de précarité formeraient la catégorie d’usagers la moins bien desservie sur presque tous les plans et particulièrement sur celui de la santé, un secteur très sensible. C’est pourquoi, le don de chaque bienfaiteur permettra d’aider les associations caritatives à militer pour des politiques de soutien pour la protection se trouvant en situation de précarité, et ce, dans le souci de vivre une vie plus ou moins décente, et faire face au moins à un minimum de problèmes sociaux.

Assurance Maladie Obligatoire : 9 millions de bénéficiaires en 2017

Les cotisations au titre des deux régimes se sont élevées à 11,4 milliards de dirhams (MMDH), dont 57,1% au titre du régime AMO-CNSS, en croissance annuelle moyenne de 7,5% sur les cinq dernières années, relève la même source, faisant remarquer que cette évolution reste inférieure à celle enregistrée par les prestations des deux régimes sur la même période (12,5%) même si ces dernières sont restées stables par rapport à 2016 avec un montant de 8,3 MMDH.
Pauvreté et développement humain du 24 au 28 décembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100815
20150226_100529
abh
20150226_100728
20150226_101251
20150226_095904