Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Pauvreté et développement humain du 29 Octobre au 02 Novembre 2018

Veille Maraacid


Marrakech: présentation de la cartographie de vulnérabilité et d’adaptation des petits agriculteurs au changement climatique

Les résultats de la cartographie de vulnérabilité et d'adaptation des petits agriculteurs au changement climatique ont été présentés lors d’un séminaire, organisé vendredi à Marrakech.Après avoir noté que l’adaptation au changement climatique est un axe central de l’action du FIDA au Maroc, Telahigue a indiqué que cette cartographie se veut un outil très important pour "bien cibler nos opérations en vue d’accompagner les efforts du gouvernement marocain et améliorer la résilience des petits agriculteurs".

L’OMS appelle à réduire de deux tiers le nombre de décès liés à la pollution de l’air d’ici 2030

Au troisième jour de la conférence mondiale sur la pollution de l’air qui se tient à Genève, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé jeudi à réduire la pollution de l’air de deux tiers d’ici 2030 – année butoir pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). L’OMS recommande cinq pistes pour atteindre cet objectif : l’installation d’énergies propres dans les établissements de santé, davantage de leadership politique, mettre à profit les compétences des agents du secteur de la santé, le développement de programmes pour contrer la pollution atmosphérique, et le renforcement de mécanismes internationaux.Pour le chef de l’OMS, « les agents du secteur de la santé sont ceux qui voient les conséquences de la pollution atmosphérique de première main ».

Mondialisation et éradication de l’extrême pauvreté

La Banque mondiale a récemment publié ses derniers chiffres qui montrent que la proportion de la population mondiale vivant dans l'extrême pauvreté, c'est-à-dire consommant moins de 1,90 dollar par jour, ajustée aux prix locaux, est passée de 36% en 1990 à 10% en 2015.Parce que cette réduction de la pauvreté s’est produite dans les pays qui ont commencé à libéraliser leurs marchés et à s’intégrer à l’économie mondiale, comme la Chine au début des années 1980 et l’Inde et le Vietnam au début des années 90. Le commerce et la spécialisation contribuent à augmenter la taille du gâteau mondial.

La lutte contre le réchauffement climatique cherche encore sa voie

«Faire face au changement climatique avec le niveau actuel de financement, c'est comme marcher vers un ouragan de catégorie 5 seulement protégé par un parapluie». En choisissant cette métaphore, la responsable climat de l'ONU, Patricia Espinosa, voulait interpeller les négociateurs sur la finance climat, réunis en mai dernier à Bonn, sur la nécessité d'accorder plus d'argent à la lutte contre le changement climatique.

EN FRANCE, LA PAUVRETÉ TOUCHE 1 ENFANT SUR 10

Le taux de pauvreté de l’ensemble des familles vivant en France s’élève à 9,2%, un pourcentage qui baisse à 6,8% pour les familles où les adultes qui travaillent. Mais le fait d’avoir un travail n’est pas la panacée : selon les calculs des économistes de l’OCDE, dans l’hypothèse d’un taux de chômage zéro, le taux de pauvreté des familles françaises s’élèverait à 4,9%.

Plan de lutte contre la pauvreté : retour sur les principales mesures

Le gouvernement a récemment publié une présentation complète des cinq grands engagements de sa stratégie, ainsi que le détail des 21 grandes mesures qui seront mises en œuvre à l’horizon 2022, pour lutter contre la pauvreté à chaque grande étape de la vie. Carenews fait le point pour vous sur les mesures principales de ce plan national.

Lancement d'un séminaire national pour la lutte contre la faim

Dans le cadre de la Célébration de la Journée Mondiale de l'Alimentation, Mohammed Sadiki, Secrétaire Général du ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, accompagné de Florence Marie Rolle, représentante de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) au Maroc, a présidé, vendredi 26 octobre 2018 à Rabat, l'ouverture du séminaire national sous le thème « Agir pour l'avenir, la Faim Zéro en 2030, c'est possible».

Faim zéro et agriculture durable : les citoyens se mobilisent, que font les responsables politiques ?

i tout le monde est d’accord, pourquoi n’y arrive-t-on pas ? Peut-être parce que, derrière l’unanimité de façade des résolutions onusiennes, tout le monde n’est finalement pas d’accord. Ainsi, alors que le symposium de la FAO sur l’agroécologie a fait le constat, en avril de cette année, d’un consensus sur le potentiel de l’agroécologie pour « atteindre un large éventail d’objectifs politiques, environnementaux et de sécurité alimentaire, alliant des objectifs liés à la durabilité à la réduction de la pauvreté rurale », de nombreux Etats continuent de s’engager dans le soutien à l’agrobusiness et à des politiques nuisibles à l’agriculture familiale.

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, les dispositifs concernant les collectivités

« adossement » de la stratégie pauvreté à l’instruction obligatoire dès l’âge de 3 ans, au dédoublement des classes et au dispositif « devoirs faits » soutien des collectivités dans 60 quartiers prioritaires, avec 2 adultes par classe (1 ATSEM dans les écoles maternelles) petits déjeuners à l’école extension de la tarification sociale des cantines dans les petites communes création de territoires « haute qualité éducative pour les adolescents » (expérimentés sur une dizaine de sites pilote) ouverture de 300 nouveaux centres sociaux dans les territoires prioritaireslutte contre le surpeuplement dans le logement création de 100 centres et maisons de santé dans les territoires prioritaires ouverture de 1450 places supplémentaires d’ici 2022 pour les Lits d’Accueil Médicalisés (LAM) et les Lits Halte Soin Santé (LHSS) expérimentation de « territoires zéro non-recours » accueil de 100000 salariés supplémentaires dans le secteur de l’insertion territoires « zéro chômeur de longue durée »amélioration de l’articulation entre politiques locales et nationales en encourageant les collectivités à développer les coopérations entre acteurs des territoires démonstrateurs qui concernent tous nos territoires urbains : Bas-Rhin et Strasbourg, Gard (et Nîmes), Indre-et-Loire (et Tours), Meurthe-et-Moselle (et Nancy), Seine-Saint-Denis (et Saint-Denis, Montreuil, 4 EPT du Grand Paris et la Métropole du Grand Paris, La Réunion (et Saint-Denis/CINOR), Lyon Métropole, Nantes Métropole, Toulouse Métropole, le bassin minier du Nord et du Pas-de-Calais (et Lille, Arras) des synergies avec les autres stratégies gouvernementales existantes (logement d’abord, transition pour le développement durable etc.)

Programme de filets sociaux “Jigisemejiri” : L’Arbre de l’espoir contre l’extrême pauvreté au Mali

En 2017, il y a eu, entre autres, le financement du Projet gouvernemental de filets sociaux (PGFS) avec 12,5 milliards F CFA (2017-2021) ; le financement du 1er Fonds additionnel (IFA) de la Banque mondiale (BM/DFID) pour 10 millions de dollars US (2017-2018) ; la poursuite des paiements de transferts monétaires dans toutes les régions (67 867 ménages bénéficiaires), dont 60 715 pour IDA, 3788 pour le FA et 3 414 pour le PGFS ; la poursuite des opérations de mesures d’accompagnement dans les communes du Programme ; le démarrage des activités de travaux publics à Haute intensité de main d’œuvre (Himo) et des activités génératrices de revenus (AGR) ; l’acquisition et la distribution du Paquet nutritionnel préventif (PNP) dans 20 communes pilotes ; la publication du rapport de l’enquête d’impact à mi-parcours ; la validation de la première version de la plateforme RSU ; l’enregistrement des bénéficiaires de Jigisèmèjiri par l’UTRSU via les outils RSU.

Sécheresse: premières indemnisations du plan calamité en décembre

L'Etat devrait être en mesure de débloquer en décembre les premières indemnisations individuelles pour calamité agricole due à la sécheresse, et a d'ores et déjà accordé 15 millions d'euros pour des allègements de cotisations sociales, a indiqué le ministère de l'Agriculture vendredi.Enfin, huit départements de l'ouest de la France supplémentaires vont pouvoir bénéficier des dérogations environnementales déjà accordées par Bruxelles pour permettre de toucher les subventions PAC même si les jachères semées n'ont pas germé en raison de la sécheresse. Enfin, huit départements de l'ouest de la France supplémentaires vont pouvoir bénéficier des dérogations environnementales déjà accordées par Bruxelles pour permettre de toucher les subventions PAC même si les jachères semées n'ont pas germé en raison de la sécheresse.
  • Source : .Web
  • Lien :

Comment l'État va renforcer son plan Grand Froid dans les Alpes-Maritimes

Dévoilé vendredi, le dispositif d'hébergement d'urgence hivernal s'appuie sur 2.400 places dans les Alpes-Maritimes. Vingt-quatre millions d'euros par an pour le dispositif d'hébergement d'urgence dans le département des Alpes-Maritimes. Les hébergements d'urgence n'ayant pas vocation à recevoir les personnes de façon prolongée.

Plan hiver, l’État maintient ses efforts pour les sans-abri, les associations doutent

Autant de places d’hébergement d’urgence que l’hiver dernier, plus de maraudes pour sortir les sans-abri de la rue : le gouvernement présente mercredi son plan hiver, un effort qu’il estime « sans précédent » mais encore « sous-dimensionné » selon les associations. « Jamais un gouvernement n’a fait autant d’efforts que le nôtre pour l’hébergement d’urgence », affirme le ministre du Logement Julien Denormandie dans un entretien au Parisien paru mercredi.À la fin de l’hiver dernier, seuls 7 % des pensionnaires de l’hébergement d’hiver ont réussi à obtenir une place en logement très social (pensions de famille, résidences sociales…), selon la FAS.

Toute une communauté s’implique pour la réussite d’un cours d’alphabétisation

La réussite des cours d’alphabétisation a aussi été possible grâce au fort engagement du personnel du Ministère de l’Éducation. Mama Mtsingwa, en charge du Programme de l’Éducation pour Adulte dans le district de Kinondini, a activement cherché des enseignants et des écoles disposés à accueillir des classes

1,8 milliard d’enfants en grand danger à cause de l’air pollué

« La pollution de l’air est l’une des principales menaces à la santé des enfants, représentant près d’un décès sur 10 chez les enfants de moins de cinq ans », a déploré l’OMS en marge de sa toute première Conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé.Selon l’OMS, la pollution de l’air est l’une des principales menaces à la santé des enfants, représentant près d’un décès sur 10 chez les enfants de moins de cinq ans.Pour l’OMS, 98% des enfants de moins de 5 ans sont exposés à des niveaux de particules fines présentes dans l’air ambiant supérieurs aux recommandations de l’OMS concernant la qualité de l’air.

Le gouvernement déterminé à augmenter le budget alloué au secteur de l'éducation

S'agissant des programmes de soutien scolaire, le chef du gouvernement a indiqué qu'il a été procédé à partir de l'actuelle rentrée scolaire à une "révision du mécanisme de ciblage pour en faire bénéficier les élèves du cycle primaire en milieu rural et les élèves du cycle collégial dans les milieux rural et urbain, tout en considérant l'accès au Régime d'assistance médicale RAMED comme critère de sélection pour profiter de ces programmes

African Development Bank rolls out programme to boost climate risk financing and insurance for African countries

The African Development Bank has approved the Africa Disaster Risks Financing (ADRiFi) Programme, the institution’s first climate risk management programme to boost resilience and response to climate shocks in regional member countries. The comprehensive programme, open to regional member countries, will enhance their ability to evaluate climate-related risks and costs, respond to disasters and review adaptation measures at both national and sub-national levels. The Bank has signed a Memorandum of Understanding with The African Risk Capacity to cooperate in preparing, developing and implementing projects and programmes in climate change and risk resilience in member countries.

OMS : 1,8 milliard d’enfants menacés par l’air qu’ils respirent

Selon l’OMS, la pollution de l’air est l’une des principales menaces à la santé des enfants, représentant près d’un décès sur 10 chez les enfants de moins de cinq ans.Or, selon l’OMS, les enfants, qui ont été exposés à des niveaux élevés de pollution atmosphérique, risquent davantage de souffrir plus tard dans la vie de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires.Parmi les mesures à prendre pour minimiser l’exposition des enfants à l’air pollué, l’OMS recommande que les écoles et les terrains de jeux se situent à l’écart des principales sources de pollution atmosphérique, telles que les routes encombrées, les usines et les centrales électriques.

FNME Fédération nationale des mine : Reconnaître un véritable droit à l’énergie et mettre fin à la précarité énergétique, c’est possible !

La CGT et Indecosa-CGT représentant les usagers, réaffirment qu'il y a nécessité de maintenir (comme l'eau) l'énergie, bien au-delà de la trêve hivernale. La facture énergétique moyenne d'un ménage est de 3200 € (logement : 1800 €+transport : 1400€).Par exemple, ceux qui n'ont pas réalisé leur déclaration fiscale, ce qui est très souvent le cas pour les plus précaires (critère unique pour l'obtention du chèque) ou les personnes qui basculent nouvellement dans la précarité énergétique (le revenu fiscal pris en compte est celui de l'année N-2), ou ceux encore qui se chauffent au gaz d'une façon collective ainsi que les étudiants.

Compteur géant et «café énergie» luttent contre la précarité énergétique

La ville de Brest et les associations travaillent main dans la main pour lutter contre La précarité énergétique. On s’est donc demandés comment susciter l’intérêt sur ce sujet ,et comment les rendre acteurs du projet », explique Gladys Grelaud, responsable du projet CAN à Brest Métropole. Mais pour Gladys, l’énergie c’est l’affaire de tous.

Going Above And Beyond To End Poverty: New Ways Of Measuring Poverty Shed New Light On The Challenges Ahead

Recognizing this divergence, a new World Bank report—Poverty and Shared Prosperity 2018: Piecing Together the Poverty Puzzle—broadens our understanding of poverty. It introduces new tools and measures that will help countries better identify the poor and implement appropriate policies to build human capital and improve living standards.

End Poverty Day 2018 / Le travail comme seul moyen de sortir de la pauvreté

Dans le cadre de la célébration le 17 octobre dernier de la Journée internationale pour l’Éradication de la Pauvreté (End Poverty Day), la Banque Mondiale au Togo a organisé une conférence-débat autour du thème : « Jeunesse africaine et l’avenir du travail ». Il a été question d’explorer les opportunités d’emploi grâce aux TIC.

7% de chômage en 2022 : le pari d'Emmanuel Macron est-il tenable ?

Les gouvernements successifs ont souvent eu recours aux contrats aidés pour faire baisser les chiffres du chômage. Et ça ne va pas s'arranger puisque l'an prochain, le gouvernement va encore réduire la voilure avec 100.000 contrats aidés contre 320.000 au début du quinquennat. Le gouvernement mise plutôt sur la formation pour faire baisser le chômage.

‘Nigeria Can Overcome Poverty With Agriculture’

Babalola said Nigeria can overcome poverty, hunger, and unemployment if governments invest in agriculture, which he said holds a better promise than white collar jobs. He warned that Nigeria could be listed as a beggarly nation if government policies are not favorable to the Agricultural sector.

L’isolement et la pauvreté menacent la population vieillissante

« La Chine et l’Inde sont évidemment les pays qui compteront le plus grand nombre de personnes âgées en chiffres absolus. Philip Guest, directeur adjoint du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à Bangkok, a dit à IRIN que le vieillissement de la population allait « gravement » affecter les pays en voie de développement de l’ensemble de la région. La dépression est aussi relativement commune chez les personnes âgées, a dit M. Chatterji, de l’OMS.

Le risque inondation face au dérèglement climatique

Alors que les bouleversements climatiques engendrent des catastrophes naturelles à répétition et d’intensité de plus en plus violentes, on enregistre une recrudescence implicite du risque inondation. Les récentes et dramatiques intempéries dans le Var et dans l’Aude rappellent combien ce risque constitue un enjeu de sécurité civil. Il met également en exergue notre fragilité pour lutter face à ce phénomène difficile à empêcher.

Aide alimentaire : un dispositif vital, un financement menacé ? Un modèle associatif fondé sur le bénévolat à préserver

En intégrant le travail des bénévoles et la générosité des Français, la gestion de l'aide alimentaire en France apparaît efficiente, car peu coûteuse pour les finances publiques, au regard du service rendu et de son utilité sociale. Ces difficultés sont en partie dues à la complexité des règles européennes, d'un niveau trop élevé au vu du faible montant du FEAD, mais également aux spécificités du système d'aide alimentaire français. - renforcer la gestion opérationnelle française du FEAD ;

8e Conférence internationale de FRIEND-Eau : Processus hydrologiques et sécurité en eau dans un monde en évolution

Le Programme hydrologique international de l’UNESCO (UNESCO-PHI) organisera du 6 au 9 novembre 2018, la 8e Conférence internationale de FRIEND-Eau qui se tiendra à Pékin, en Chine. La conférence aura pour thème : Les processus hydrologiques et la sécurité en eau dans un monde en évolution. - Les observations hydrologiques dans un environnement en évolution et la rareté ;

Les jeunes travailleurs frappés par la précarité

«C’est vraiment un mauvais statut! C’est vraiment le minimum et le nécessaire. Ce que confirme Henk Van Hoootegem: «Le risque d’être dans une situation combinant pauvreté et travaillant est plus élevé chez les personnes seules, par exemple les ménages avec une seule personne ou les parents célibataires, et les personnes à bas niveau d’éducation.

Programme de filets sociaux “Jigisemejiri” : L’Arbre de l’espoir contre l’extrême pauvreté au Mali

Le programme “Jigisèmèjiri” ou l’arbre de l’espoir pour les ménages pauvres et vulnérables a pour objectif de mettre en place des transferts monétaires ciblés aux ménages pauvres souffrant d’insécurité alimentaire et d’établir les piliers d’un système national de filets sociaux au Mali. En 2015, le programme a procédé, entre autres, à la sensibilisation et le ciblage bénéficiaires dans les zones de la vague 3 (régions de Ségou, Mopti et Gao) ; la poursuite des paiements de transferts monétaires dans les vagues 1 et 2 (43 613 ménages bénéficiaires) ; la poursuite des opérations de mesures d’accompagnement dans les communes de Bamako, Sikasso, Koulikoro et Kayes ; la mise en place de l’unité technique du Registre social unifié (RSU) ; la mise en œuvre de l’Enquête de référence.

Sécurité alimentaire/FAO: L'agriculture pour asseoir une paix sociale

Le directeur général adjoint de la FAO (l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), Daniel Gustafson, a appelé le secteur privé à participer à la résolution des objectifs de développement durable. - Daniel Gustafson: Il existe en effet quelques préoccupations de la part de certains sur le fait que les objectifs de développement durable sont peut-être trop ambitieux. Cette tâche sera plus facile dans certains pays que dans d'autres, mais là encore, l'investissement pourrait aider davantage dans ce sens.

Afrique : les conflits non résolus, un facteur clé de l'insécurité alimentaire

Une évaluation des zones d’insécurité alimentaire aiguë en Afrique révèle les conclusions suivantes: les trois quarts des Africains sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë, en état de crise ou d’urgence; plus de cent sept millions sur un total de cent quarante-trois millions vivent dans des pays touchés par un conflit; onze des douze pays africains en conflit sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë; les niveaux d’urgence de l’insécurité alimentaire dans de grandes parties du Soudan du Sud et du nord-est du Nigeria sont presque entièrement dus aux perturbations causées par le conflit; plus de la moitié de la population de quatre pays africains (Soudan du Sud, Cameroun, Burundi et Centrafrique) connaît une insécurité alimentaire aiguë.

"Combattre la pauvreté": le revenu universel testé au Kenya

Mais tout cela, raconte-t-elle, c'était avant l'introduction en octobre 2016 du revenu universel de base dans son bourg, dans le cadre d'une étude à grande échelle réalisée sur une période de 12 ans.Avec le revenu universel et quelques petits boulots, Molly a plus que triplé ses revenus mensuels et touche aujourd'hui quelque 5.000 shillings (43,30 euros) par mois.A la question de savoir si le revenu universel est monté à la tête de certains, tous les habitants du village répondent de la même manière: "2.250 shillings, ce n'est pas assez pour acheter des choses inutiles, c'est juste assez pour vous nourrir et sortir de la pauvreté", juge Samson, un entrepreneur de 72 ans.
Pauvreté et développement humain du 29 Octobre au 02 Novembre 2018


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
maraacid
20150226_100728
20150226_100529
20150226_095904
rofoof
20150226_100556