Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Tourisme et artisanat du 12 au 16 Février 2018



Veille Maraacid


Air Arabia Maroc renforce son alliance avec Fès-Meknès | L'Economiste

La compagnie de transport aérien à bas coût, Air Arabia, consolide son partenariat avec la région Fès-Meknès. L’objectif est de développer le tourisme ainsi que le trafic aérien vers et au départ de la région. Il s’agit aussi pour la compagnie d’augmenter le nombre de vols vers l’aéroport de Fès-Saïss afin de mieux promouvoir la région et la destination marocaine.

Tourisme: Pourquoi Fès-Meknès n'arrive pas à décoller

13 ans après la signature du Programme du développement régional touristique (PDRT) de Fès-Meknès et 6 ans après son remplacement par la Vision 2020, plusieurs projets annoncés piétinent encore. Seul bémol, le projet de la zone touristique Oued Fès aménagé par la Caisse a connu lui aussi un énorme retard.Depuis son lancement en 2007, l’aménagement de la zone touristique Oued Fès de MedZ a connu plusieurs retards.

Tourisme/Fès-Meknès: Promotion, formation, animation… toujours à la traîne

En effet, pour générer plus de croissance grâce à la promotion des produits touristiques de la région (culture, nature, thermalisme…), il faut rendre les établissements touristiques plus attractifs et plus compétitifs. Au niveau des infrastructures touristiques, le président sortant du CRT conseille «la mise à niveau des établissements existants et appelle à des prestations de qualité».D’où son appel d’oeuvrer en parfaite coordination entre les différentes provinces de la région, l’ONMT, le CRT et la mairie pour la mise en valeur du produit touristique local, la consolidation des infrastructures d’accueil et l’élaboration d’un plan d’action à même de faire de la nouvelle région (Fès-Meknès) un pôle d’attraction aussi bien pour les visiteurs étrangers que pour le tourisme national.

Tourisme: Le Maroc défend sa marque à Milan

En chiffres, l’année 2017 a enregistré 420.000 arrivées de touristes italiens avec une croissance de 10% en arrivées et 25% en nuitées. Pour 2018, l’objectif est d’atteindre 460.000 touristes italiens en arrivées avec une croissance de 10%. Ainsi, l’ONMT compte accompagner l’engouement des visiteurs italiens pour le Maroc en améliorant la connaissance au niveau culturel et historique du Maroc tout en insistant sur l’aspect stable de la destination.

Touristes vs habitants : au-delà des caricatures - Métropolitiques

En effet, les dynamiques d’appropriation générées par la « mise en tourisme » n’opposent pas nécessairement touristes et habitants : la mobilité faisant partie intégrante du mode de vie de certaines classes supérieures urbaines (Andreotti et al. 2016), touristes et habitants sont susceptibles d’appartenir aux mêmes catégories sociales, révélant aussi les dynamiques de l’entre-soi (c’est d’abord par la gentrification résidentielle que certains quartiers sont devenus touristiques, comme Kreuzberg à Berlin ou Brooklyn à New York). Le tourisme se fait alors le miroir de logiques de distinction sociale dans lequel les oppositions entre touristes et habitants peuvent être construites et instrumentalisées (Cousin 2013).« La politique touristique contre les habitants ?

Quelles perspectives pour le tourisme hivernal de moyenne montagne face aux impacts du changement climatique?

Quelles perspectives pour le tourisme hivernal de moyenne montagne face aux impacts du changement climatique?Ces changements auront des impacts, notamment dans le domaine touristique, auxquels les professionnels du secteur devront s’adapter. Pour faire face à ces changements, élus et professionnels dutourisme vont devoir repenser l’économie de leurs territoires touristiques.

Tunisie, Afrique du Sud, Grèce, Canada : quelle sera la destination de l'été 2018 ?

Chez nous, l'Afrique du Sud (3500 pax pour 6 M€ en 2017 ndlr) est la 2e destination long-courrier". Autre destination prisée mais étonnante : la Colombie, qui est pour TUI « la destination à la mode par excellence » et qui attire de plus en plus malgré une image fortement dégradée et de fortes tensions politiques. « La destination est un peu à la peine.

Hôtellerie : "avons-nous perdu le sens de l'hospitalité ?"

Nous avons choisi ce risque, nous avons fait le pari de la modernité et quel bonheur d’avoir évolué au fil des histoires et des époques. Mais, en chemin, nous avons négligé une part vitale de notre métier : la relation avec notre client. Oui, nous avons perdu le lien affectif que nous avions jadis avec notre hôte, à tel point qu’aujourd’hui le seul moyen de l’attirer dans nos hôtels est de lui offrir une promotion ! Il est temps de les convaincre qu’un hôtel de qualité a de la valeur et que cette valeur a un prix.

Air Arabia Maroc et la région de Fès-Meknès signent une convention de partenariat | Premium Travel News

La compagnie Air Arabia Maroc et la région de Fès-Meknès ont signé ce jour une convention de partenariat dans le but de renforcer la coopération entre les deux entités.La cérémonie de signature a connu la présence de Mr Said Zniber, Wali de la région Fès-Meknès, Mr Mohaned Laensar, président le région Fès-Meknès, Mr Driss El Azami Maire de la ville de Fès et Mme Laila Mechbal, Directrice Générale de Air Arabia Maroc, ainsi que plusieurs élus, hauts responsables des autorités locales et les professionnels du tourisme de la région.Rappelons qu’Air Arabia Maroc opère actuellement 28 fréquences hebdomadaires au départ de l’aéroport de Fès suite à son renforcement de cette base aérienne en Juin 2017.

Agadir en quête d'un nouveau souffle

Malgré la croissance soutenue que connaît le secteur touristique de la ville, les professionnels et les autorités concernées entendent mettre les bouchées doubles en vue d’améliorer l’attractivité de la station balnéaire.En effet, selon les statistiques du Conseil régional du toursime, la station balnéaire a enregistré une hausse à deux chiffres de ses nuitées, soit 10,63% sur les douze mois de 2017, précise Aujourd’hui . Le Maroc qui évoque le sujet dans sa livraison du jour.Comment sortir Agadir de cette situation et permettre à la destination d’enregistrer de véritables retombées de l’activité touristique sur la région, s’interroge Aujourd’hui Le Maroc.

Driss Benhima: La réussite "immatérielle" de Casablanca passe par la promotion du tourisme et de la culture

La réussite « immatérielle » de la ville de Casablanca est tributaire de la promotion du tourisme et la valorisation du patrimoine culturel de la métropole, a affirmé, mardi soir, Driss Benhima, l'ancien wali de la région du Grand Casablanca.Lors de cette rencontre mensuelle placée sous le thème « Politique de la ville et tourisme à Casablanca », l’ancien ministre des Transports, de la Marine marchande, du Tourisme, de l'Énergie et des Mines (1997-1998) a expliqué que l’amélioration de la qualité de vie et du vivre ensemble, la valorisation du patrimoine culturel, le renforcement de la sécurité routière et la préservation des espaces verts sont les volets clés sur lesquels il faut travailler pour accélérer le développement touristique de la métropole.

Kiosque de l’ONTM : Une nouvelle plateforme pour améliorer l’accueil des touristes

L’objectif étant d’améliorer la visibilité de la destination Madagascar », a déclaré Joël Randriamandranto, le Président du Conseil d’Administration de l’ONTM lors de l’inauguration de ce nouveau kiosque d’information hier à Ivato. Le kiosque mettra à la disposition de tous les voyageurs, toutes les informations concernant les produits et les offres de tous les opérateurs œuvrant dans le secteur du tourisme, et ce, répartis dans toutes les régions de l’île, via des brochures, des cartes, des magazines et des flyers. On peut citer notamment les hôteliers, les restaurateurs, les agences de voyages, les Tours Opérateurs, les loueurs de voitures et bien évidemment tous les Offices Régionaux du Tourisme qui vont y publier toutes les informations concernant leurs circuits et leurs spécificités touristiques de leurs régions respectives.

Comment impliquer les résidents dans le tourisme (Partie 2)

Les touristes chinois attirent de plus en plus les convoitises en Europe. Et impossible n’est pas chinois ! Les touristes chinois sont certes de plus en plus autonomes, mais ils sont encore 80% à passer par un intermédiaire.

Le tourisme français en péril

Nous perdons du terrain, par rapport aux grandes nations comme les Etats-Unis, mais aussi par rapport à nos voisins européens de taille comparable.. Le tourisme est un vecteur formidable d'aménagement du territoire et de valorisation de notre patrimoine incomparable. Avec la volonté de promouvoir le meilleur de nos régions, de nos produits et de notre gastronomie, nous assurerons l'essor de l'éco-tourisme, du tourisme durable, le développement de « circuits courts », offrant des débouchés aux paysans de petites exploitations et une montée en gamme aux restaurateurs locaux.

2018 : Les 4 tendances phares en matière de e-tourisme

Mobilité, intelligence artificielle ou bien encore messaging, les tendances pour l’année 2018 en matière de etourisme seront nombreuses et se focaliseront principalement sur l’expérience client.Si l’intelligence artificielle anime les acteurs du tourisme depuis plusieurs années désormais, de nombreuses sociétés ou acteurs ont désormais sauté le pas. Désormais l’objectif est de gagner en temps et en simplicité d’utilisation afin de créer le parcours client de demain.

Le voyage dans le top 3 des achats sur Internet

Le m-commerce poursuit sur sa lancée, alors que l’ordinateur recule depuis 2014. « 32% des cyber-acheteurs ont acheté via leur smartphone en 2017, ce qui représente une progression de 8 points » versus 2016, a souligné Julie Gaillot, directrice adjointe du Pôle Society du CSA. Ainsi, le mobile est réellement en train de devenir le véritable « driver » online des achats, estime l’étude, même si un atterrissage en douceur est prévu en 2018. 47% des e-acheteurs français ont déjà utilisé la commande vocale de leur smartphone, pour des usages très variés : 29% afin de rechercher des produits ou services sur Internet, et 15% pour directement valider des commandes online. La Chine représente à elle seule 75% des achats online hors UE. Qu’ils commandent sur une plate-forme française ou pas, les Français positionnent la sécurité des paiements en tête de leurs attentes, devant la clarté des prix affichés.

2017, une année record pour le tourisme au Maroc

Le secteur du tourisme marocain a enregistré une année « exceptionnelle » en 2017 avec une forte croissance du nombre d’arrivées de touristes non-résidents, des nuitées dans les EHTC et des recettes en devises, indique le ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale.Cette performance, explique-t-on, est due à la hausse des nuitées de touristes non-résidents (+18%), ainsi que celles des touristes résidents (+7%), notant que la majorité des destinations touristiques du Royaume ont connu des hausses importantes de leurs nuitées.Concernant le taux d’occupation, il a atteint 43% en 2017, enregistrant une hausse de trois points par rapport à l’année 2016, fait savoir le ministère, notant que les recettes touristiques en devises ont atteint quant à elles, 69,7 milliards de dirhams en 2017 contre 64,2 milliards de dirhams en 2016, enregistrant ainsi une progression de +8,5%.

2018 : l’année européenne du tourisme chinois

Les touristes chinois attirent de plus en plus les convoitises en Europe. Et impossible n’est pas chinois ! Les touristes chinois sont certes de plus en plus autonomes, mais ils sont encore 80% à passer par un intermédiaire.

Tourisme médical : le Maroc cherche sa voie

Cette niche n’est autre que le tourisme médical où le Maroc semble trop timide malgré les initiatives individuelles sur la chirurgie esthétique. «La Tunisie arrivait à attirer 300 000 patients par an dans le cadre du tourisme médical, notamment grâce aux marchés algérien et libyen sans compter les Européens qui viennent pour la chirurgie esthétique», commente Khalil Daffar, directeur du Africa Medical tourism Expo, manifestation dédiée au tourisme médical et de bien-être qui sera organisée en 2018 au Bénin, au Congo et en Algérie, après trois éditions marocaines.«Ce n’est pas avec quelques cliniques à Casablanca et une ou deux à Marrakech qu’on peut développer le tourisme médical au Maroc.

Année record pour le tourisme au Maroc, avec 11,35 millions de visiteurs

Le Maroc a connu un nombre record de touristes en 2017 ( AFP/Archives / EMILY IRVING-SWIFT )Cette progression concerne les principaux marchés émetteurs du royaume (France, Espagne, Allemagne), alors que les "marchés émergents" comme la Chine et le Brésil ont enregistré de "fortes croissances", a précisé dans un communiqué le ministère du Tourisme.

Environnement : deuxième édition « Africa Tourism Sharing » à Paris | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Le thème choisi est : « Comment valoriser les lieux de mémoire liés à la traite négrière? Le cas des ports d'embarquement de Ouidah au Bénin et de Loango au Congo Brazzaville ». Ouidah, au Bénin, Loango au Congo et Gorée au Sénégal constituent les principaux ports d'embarquement d'esclaves du continent.

Tourisme : +240% de chinois au Maroc en 2017 – Hôtellerie News

Le Maroc a attiré plus de 100 000 touristes chinois en 2017, soit une hausse « spectaculaire » de plus 240% en comparaison avec l'année d'avant, a affirmé le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l'Economie sociale, Mohamed Sajid.

Stratégie du Tourisme: la CNT remballe ses experts

La Confédération nationale du tourisme refuse de valider la feuille de route du comité de pilotage pour relancer le secteur. La CNT se chargera de «reprendre en compte les observations et suggestions de tous les membres du comité de pilotage». Un comité de pilotage, comme le rappelle L’Economiste, présidé par Amyn Alami qui devait «définir une stratégie de relance du secteur».

Le gouvernement annonce des mesures pour le tourisme

De son côté, Atout France, l’agence chargée de promouvoir le tourisme hexagonal à l’étranger, va bénéficier de nouvelles recettes pour abonder son budget qui est actuellement de quelque 70 millions d’euros, dont 32 millions de dotation de l’État. En outre, des observateurs du tourisme pointent que si la France reste sur la plus haute marche, elle a perdu ces dernières années des parts de marché dans la croissance mondiale des flux touristiques. À lire : La France, leader mondial mais contesté du tourisme

Comment offrir une expérience authentique ?

Lors du Gueuleton touristique organisé par la Chaire de tourisme Transat de l’ESG-UQÀM le 5 avril dernier, deux conférenciers français ont partagé leurs réflexions à propos d’un enjeu d’actualité dans l’industrie : « Prendre le virage local : comment offrir une expérience authentique ». L’aspect créatif se reflète dans la manière de communiquer avec la clientèle. Sophie et Pierre conseillent de mettre de côté les plateformes numériques et de redonner de l’éclat aux supports imprimés

Quelques tendances à surveiller

Les chaînes hôtelières et les agences de voyages en ligne savent qu’elles sont dépendantes les unes des autres ; la question est de savoir en quels termes économiques et dans quelle mesure. Si les grandes chaînes sont absentes des sites des agences de voyages en ligne et sont de plus en plus remplacées par des hôtels indépendants et de petits groupes hôteliers, les agences de voyages en ligne pourront profiter de commissions plus élevées pendant un certain temps, mais leurs clients se rendront compte bien assez vite qu’elles ne sont pas l’endroit idéal pour obtenir une vue complète du marché et pourraient les délaisser. Quant aux chaînes d’hôtels, elles ont aussi besoin des agences de voyages en ligne pour attirer les consommateurs qui accordent plus d’importance aux tarifs les plus bas qu’à la fidélité, et qui ne réservent pas directement sur le site Web de l’hôtel.

Qui sera le touriste de demain?

Bien que davantage d’individus auront la liberté de voyager, les touristes chercheront à réduire leurs inquiétudes et leur stress face aux tensions mondiales, aux enjeux sécuritaires et au réchauffement climatique. Tensions mondiales et enjeux sécuritairesTensions mondiales et enjeux sécuritaires

Visite de L'Ambassadeur Bush à la province Zagora

Ce financement du Gouvernement américain soutiendra le plus récent projet du Fonds des Ambassadeurs du Maroc pour la Préservation Culturelle (AFCP), axé sur la documentation des traditions musicales ancestrales en voie de disparition du Sud de la vallée du Drâa. « La préservation et la promotion des traditions musicales locales afin que tous les Marocains puissent en jouir, appuie également des efforts continus du Gouvernement du Maroc, visant à accroître les possibilités d'emploi dans les zones culturellement riches comme M'hamid, à travers le tourisme durable ».De plus, la Kasbah de Mehdia près de Kenitra, les greniers de la région de Tata, les chants spirituels des chorales féminines marocaines, le site archéologique d'Aghmat dans la région de Marrakech, et la restauration des cimetières musulman, chrétien et juif à Essaouira, ont tous été remis en état et préservés avec le soutien du Fonds des Ambassadeurs pour la Préservation Culturelle.

Hôtellerie: Paris encore plus cher en 2015 et 2016

Selon une étude de PwC sur l’hôtellerie en Europe, «l’amélioration du climat économique et la multiplication des déplacements professionnels devraient stimuler le secteur de l’hôtellerie en 2015 et 2016». En 2015 et 2016, la croissance du tourisme en Europe sera portée à la fois par la hausse du nombre de touristes venant de l’international et par une forte activité en termes d’événements et salons professionnels, selon PWC. En 2015, les villes qui devraient connaître la plus forte croissance de leur RevPAR, en monnaie locale, sont Dublin (8,8%), suivie de Madrid (5,6%) et Londres (4,6%). En 2016, la tête du classement reste inchangée, et Paris remontera à la 10ème place.
Tourisme et artisanat du 12 au 16 Février 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100529
rofoof
20150226_095904
20150226_100728
20150226_100815
abh