Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Tourisme et artisanat du 18 au 22 Décembre 2017

Veille Maraacid


Essor économique : Le tourisme et l’hôtellerie, deux facteurs de la croissance du continent africain

L'Éthiopie, la Tanzanie et Djibouti sont les pays africains parmi les 10 économies à la croissance la plus rapide au monde en 2017. “Exploiter ces opportunités grâce aux nouvelles technologies et aux fournisseurs de services d'hébergement soutiendra l'initiative du pays pour devenir l'une des cinq premières destinations africaines au cours des quatre prochaines années, les défis sont nombreux, mais l'avenir est source d'inspiration et nous sommes impatients de concrétiser la croissance et les progrès prévus », déclarait Paul Midy, ancien PDG de Jumia Travel, dans son rapport.Pour parvenir à une croissance inclusive, l'Afrique a réalisé des progrès dans la création d'emplois depuis 2000.

Tourisme : 5 innovations qui enrichissent l’expérience client

Le concept : Amadeus est en plein développement d’une solution de réalité virtuelle pour réserver son voyage.Comment ça marche : L’expérience commence par un globe de la terre en réalité virtuelle, à faire tourner pour choisir la destination. Comment ça marche : La technologie Overlap Reality, est une alternative à la réalité augmentée car elle permet une intégration optimale d’éléments virtuels dans un environnement réel.

Climat : le tourisme domestique, une opportunité à saisir ?

Ghislain Dubois : Les conséquences touchent plus la qualité de l’air, avec des rejets en dioxyde de souffre notamment. C’est d’autant plus dommage que la croisière rapporte surtout aux compagnies et peu aux destinations qui récupère cette pollution.Un bateau de croisière, c’est un peu un hôtel qui bouge, ça consomme énormément et les émissions sont très importantes. Ghislain Dubois : Le tourisme domestique se développe plus rapidement que le tourisme international, c’est une opportunité économique à saisir.

L'Arabie saoudite délivrera des visas de tourisme au premier trimestre 2018

L'Arabie saoudite délivrera des visas de tourisme à partir du premier trimestre 2018, a indiqué dans un entretien à l'AFP le prince Sultane Ben Salmane Ben Abdelaziz, en charge du secteur touristique dans le royaume. La délivrance de visas touristiques fait partie du programme "Vision 2030" initié par le prince héritier Mohammed Ben Salmane dans le but de diversifier l'économie du royaume, d'atténuer sa dépendance au pétrole ainsi que son image de pays ultraconservateur. Le prince Sultane, un des fils du roi Salmane, a ajouté qu'il s'agirait de visas électroniques mis à disposition de "tous les ressortissants dont les pays autorisent leurs citoyens à visiter" l'Arabie saoudite.

Le dynamisme du tourisme agricole

Le Kenya et la Tanzanie, deux pays très connus pour leurs safaris animaliers, développent des produits touristiques autour du café. Au Brésil, les plantations de café sont une nouvelle niche touristique. Selon la dernière étude de la Banque africaine de développement (BAD), Africa Tourism Monitor, parue en décembre 2016, si le monde, en 2015, a enregistré 1,186 milliard de touristes, en progression de 4,6% sur 2014, les arrivées en Afrique ont baissé de 3,5%, à 62,5 millions contre 64,8 millions en 2014.

TOURISME RURAL : L’HEURE EST AU BILAN

Le Réseau de développement touristique rural (RDTR), qui a tenu son Assemblée générale ordinaire, a fait le point sur les actions menées durant l’exercice 2016-2017.Plus d'une année après l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête du Réseau de développement touristique rural (RDTR), l’heure est au bilan d’étape. «Au titre de l’exercice 2016-2017, la priorité a été donnée au positionnement de notre collectif de PME touristiques rurales, en tant qu’interlocuteur privilégié auprès des parties prenantes, mais plus d’importance a été donné à l’amont de notre activité, en l’occurrence les chantiers de la formation et de la qualification de l’offre», tient à préciser Sabri Abdelhakim, président du RDTR depuis avril 2016.

Climat : les opérateurs du tourisme s'engagent dans le tourisme durable

Le transport aérien s'est pourtant engagé à diminuer la consommation de carburant de 1,5% par an d’ici 2020; Il s'est aussi engagé à parvenir à un bilan carbone neutre à compter de 2020 et obtenir une réduction de 50% des émissions de carbone d’ici à 2050 par rapport à 2005, selon l’Air Transport Action Group (ATAG). Outre le transport aérien, maillon incontournable du voyage, les tour opérateurs se mobilisent également. A partir du 1er janvier 2018, le groupe ira encore plus loin en prenant en charge 100% des émissions de CO2 générées par le transport aérien et terrestre de chaque voyage réalisé par Voyageurs du Monde et Terres d'Aventure.

Les avis clients en ligne : une réalité incontournable

Un certain nombre de sites proposent des avis d’experts à côté des avis profanes. Certains sites laissent la possibilité aux lecteurs d’évaluer les avis comme Amazon, TripAdvisor, Ciao. « Avis vérifiés » un site de recueil d’avis est certifié Afnor depuis 2014.

Paris: Bilan touristique 2017 et perspectives de croissance

Avec plus de 23 millions d’arrivées hôtelières dans le Grand Paris, l’année 2017 s’annonce comme une année record en termes de fréquentation touristique. En septembre 2017 le cumul de fréquentation hôtelière des 12 derniers mois dans le Grand Paris a ainsi dépassé le record enregistré en 2012 en atteignant 23,1 millions d’arrivées hôtelières. De grands événements, tant grand public que professionnels, tels que la Ryder Cup, ou encore le congrès de l’European Respiratory Society sont de nature à maintenir Paris sur le devant de la scène en 2018.

Tendances des médias sociaux 2017 – 2018

Voilà plus de 10 ans que les médias sociaux sont durablement installés en France. Je pense ne rien vous apprendre en disant que les médias sociaux sont aujourd’hui dominés par le duopole Facebook – Google qui possèdent les plus grosses plateformes sociales (YouTube, Instagram, WhatsApp…). Si rétrospectivement ces tentatives font sourire, le shoppable content est maintenant une réalité dont tous les annonceurs profitent (Why shoppable content is the future for e-commerce businesses) et que l’on retrouve sur toutes les grosses plateformes sociales, de Pinterest à Instagram en passant par Facebook.

Muriel Faure : « les acteurs publics du Tourisme doivent se constituer une culture économique »

Les acteurs publics sont encore peu habitués aux technologies innovantes, notamment celles faisant appel à l’intelligence artificielle, et, au cours de l’événement, ils ont fait part de leurs craintes dans leur capacité à intégrer ces nouvelles opportunités. Les participants ont également apprécié de pouvoir rencontrer des entreprises proposant des solutions technologiques répondant concrètement à leurs attentes, notamment en ce qui concerne le paiement. Quelles opportunités offrent les nouvelles technologiques aux institutionnels du Tourisme qui développent l’itinérance touristique ?

Adieu Voyages-sncf.com, place à Oui.sncf : ce que ça change

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, le site a basculé d’un système à l’autre. Ce changement s’inscrit dans la nouvelle stratégie de la SNCF qui vise à différencier son offre à grande vitesse entre les TGV inOui pour le haut de gamme et Ouigo pour les TGV low-cost. Pour cela, la SNCF a bûché pendant huit mois sur la refonte de son site et son application. » « L’idée, c’est d’être plus utile, plus pratique et plus simple », assure Benoît Bouffart, directeur produits et innovation à la SNCF.

Tourisme médical : le Maroc s’apprête à conquérir le marché arabe

Organisée sur le thème «Maroc Destination Santé», cet événement africain dédié aux tourismes médicaux et de santé a réuni des experts référents internationaux et des acteurs majeurs du secteur du tourisme médical, de santé et de bien-être, dans l'objectif de donner un aperçu de l'industrie du tourisme médical en Afrique tout en mettant l'accent sur les politiques d'attractivité mises en place dans les pays du continent et au Maroc. En effet, le Maroc peut aspirer aujourd'hui à devenir un pôle de tourisme médical mondial à l'image de ce qui se passe ailleurs», ont souligné les participants à cette rencontre. En effet, le Maroc peut aspirer aujourd'hui à devenir un pôle de tourisme médical mondial à l'image de ce qui se passe ailleurs», ont souligné les participants à cette rencontre.

Tourisme interne : Rabat-Salé-Kénitra, La région veut devenir une destination touristique majeure

Elle abrite deux villes riches en patrimoine historique et culturel, de grands projets structurants, un territoire rural aux paysages époustouflants… Jusque-là connue pour le tourisme d’affaires, la région veut devenir une destination pour le loisir.Longtemps cantonnée à une ville de tourisme d’affaires et d’activités officielles et gouvernementales, Rabat, qui regroupe 70% de la capacité litière totale de la région (6991 lits), veut aussi devenir une destination city break. «Nous espérons avoir plus de promotion pour la ville de Rabat et sa région à l’international.

La case de l’Oncle Dom : Tourisme durable… à responsabilité limitée !

N’oublions pas non plus que les constructeurs d’aéroplanes ou d’automobiles poursuivent leurs recherches afin de fournir des produits « durables ».Et ce, sans grandes aides financières, tandis que certaines associations, à but purement lucratif, délivrent à grands renforts de monnaie des « certificats » à des voyagistes naïfs mais qui font d’énormes efforts pour proposer des produits « responsables ».

L'UNESCO et l'OMT signent la Déclaration de Mascate sur le tourisme et la culture: « Favoriser le développement durable »

Grâce à cette déclaration, une trentaine de ministres et vice-ministres du tourisme et de la culture, ainsi que 800 participants de 70 pays, ont réaffirmé leur engagement à renforcer les synergies entre tourisme et culture et à promouvoir la contribution du tourisme culturel dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030.La Déclaration préconise des politiques de tourisme culturel qui, non seulement responsabilisent les communautés locales, mais également emploient de nouveaux modèles innovants de tourisme favorisant le développement durable, l'interaction hôte-invité et les échanges culturels. Cette Déclaration favorise l'intégration du tourisme culturel durable et la protection du patrimoine dans les cadres de sécurité nationaux, régionaux et internationaux.

L’OMT nomme la Première Dame d’Islande Ambassadrice spéciale du tourisme et des objectifs de développement durable

L’OMT a lancé le programme des ambassadeurs spéciaux du tourisme et des objectifs de développement durable dans la continuité de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement (2017). Le programme vise à promouvoir la contribution du tourisme durable aux 17 objectifs de développement durable et à encourager la pleine intégration du tourisme et de ces objectifs dans les programmes d’action nationaux, régionaux et mondiaux. Quant au Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, il a déclaré : « En devenant Ambassadrice spéciale du tourisme et des objectifs de développement durable, la Première Dame d’Islande, qui incarne l’engagement profond de son pays envers le développement touristique durable, apportera assurément un soutien précieux à notre action en faveur d’un tourisme plus durable apportant une contribution accrue à la totalité des 17 objectifs de développement durable.

Littoral : l'atout-maître du tourisme français bientôt sous les eaux ?

« Souvent, ce sont plutôt les collectivités territoriales qui prennent conscience des enjeux et s’adaptent aux impacts, plus que les acteurs du tourisme locaux, qui sont moins directement confrontés » explique un spécialiste du tourisme en littoral français. Devant la réduction du périmètre de plage et la détérioration du cordon dunaire, la mairie a lancé une concertation avec les acteurs de la vie locale, du tourisme, et les habitants. L’avancée du littoral et l’intérêt pour un tourisme « nature » en plus du tourisme « plage » poussent les touristes vers l’intérieur, et de plus en plus hors saison.

Les professionnels du tourisme abîment-ils les plages ?

« La question du nettoyage des plages mérite d’être évoquée. En ratissant de façon mécanique et systématique les plages, on les fragilise et on accélère leur érosion. Simplement, beaucoup d’opérateurs touristiques pensent qu’une plage « propre » est une plage ratissée, nivelée sur laquelle ne subsiste ni algues ni déchets végétaux.

Le top des articles tourisme et digital 2017

La transformation numérique du tourisme et son incroyable rapidité a renforcé le besoin pour les professionnels d’une veille permanente. Veille sur les innovations technologiques, sur les évolutions des usages, sur les expérimentations, sur la concurrence, etc. En cette fin d’année, je vous propose un petit « making of » ou secrets de fabrication et surtout un palmarès 2017 des clics qui reflète bien les préoccupations des professionnels du tourisme et de la culture.
Tourisme et artisanat du 18 au 22 Décembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Juillet 2018 - 18:00 Tourisme et artisanat du 16 au 20 Juillet 2018

Lundi 16 Juillet 2018 - 16:53 Tourisme et artisanat du 09 au 13 Juillet 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
abh
20150226_101251
maraacid
rofoof
20150226_100728
20150226_100529