Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Tourisme et artisanat du 18 au 22 Mars 2019



Veille Maraacid


Renforcement des dessertes aériennes de la région de l'Oriental

Une convention de partenariat visant le renforcement des dessertes aériennes de la région de l’Oriental a été signée récemment à Oujda, avec la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM). Intéressant les liaisons aériennes entre Casablanca et Oujda, Nador et Bouarfa, ladite convention a pour objet de déterminer les modalités de partenariat entre les signataires, en vue de financer le développement des dessertes aériennes de la région de l’Oriental. Elle a été signée par le wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, le président du Conseil régional de l’Oriental, Abdenbi Bioui, le directeur général de l’Agence de l’Oriental, Mohamed Mbarki, le gouverneur de la province de Nador, Ali Khalil, le gouverneur de la province de Figuig, Mohamed Darham, et le président directeur général de la RAM, Abdelhamid Addou, rapporte la MAP.

Singapour lâche plus d’un milliard d’euros pour épater les touristes

Tous ceux qui passent ou qui restent à Singapour restent émerveillés par la qualité des services rendus par l’aéroport de Changi. Loin de se reposer sur ses lauriers, l’aéroport ajoute un véritable bijou pour ses voyageurs mais également ses habitants. L’aéroport de Singapour est un des meilleurs au monde. Dans les différents classements, il reste depuis plusieurs années dans les deux premières places. Il aurait reçu près de 600 récompenses. Cette fois, l’aéroport ajoute une nouvelle pièce maîtresse appelée Jewel.

Madagascar acte l’An 01 de son Tourisme

Joël Randriamandranto, nouveau ministre du tourisme de Madagascar à la prise de fonction du président de la république Andry Rajoelina en janvier dernier, n’a pas perdu de temps. Un vaste plan de développement a été élaboré et le ministre a profité du passage de Michel Salaün, président du groupe qui porte son nom, accompagné d’une quinzaine de journalistes, pour en annoncer les axes prioritaires.Les partenariats public-privé et surtout les facilités nouvelles offertes aux investisseurs doivent nous conduire dans cinq ans, soit le terme du mandat présidentiel, à une fréquentation de 500 000 touristes à Madagascar.

Forte hausse du nombre de touristes français à Agadir

Nouvelle année, nouvelle hausse du nombre de touristes à Agadir avec une forte augmentation de la plupart des pays émetteurs durant le mois de février, notamment ceux en provenance de France. Ainsi, ils étaient 16.285 touristes en provenance de l’hexagone à s’être rendus à la perle du Sud en février dernier, contre 13.217 touristes durant la même période de l’année dernière, soit une augmentation de 23,21%. Les touristes anglais ont été 10.949 à venir passer leurs vacances en février, contre 7.486 en février 2018, en augmentation de plus de 46%. Il en est de même pour l’Allemagne dont les ressortissants ont été 9.879 à s’être rendus à Agadir en février (contre 9.280).

Tourisme: 40 nouvelles dessertes aériennes au Maroc prévues dès l'été 2019

Cap sur le Maroc cet été. L'Office National Marocain du Tourisme (ONMT) annonce que la saison estivale 2019 sera marquée par l'ouverture de 40 nouvelles routes aériennes entre les principaux marchés émetteurs et les différentes régions du royaume. Ainsi, 85 fréquences hebdomadaires vont s'ajouter aux plus de 1.200 déjà existantes, ce qui représentent pas moins de 456.686 sièges additionnels, précise l'office dans un communiqué. Pour l'ONMT, ces 40 nouvelles dessertes attestent de l'attractivité de la destination Maroc dans ses principaux marchés émetteurs (France, Espagne et Allemagne) mais aussi en Turquie, en Italie et dans d'autres pays européens, indique la même source, qui ajoute que Ryanair reprendra la liaison Charleroi-Essaouira, autrefois effectuée par la compagnie TUIFly.

Au Chili, un lac très touristique rayé de la carte

Victime de la sécheresse et de la surconsommation d’eau, le lac d’Aculeo, principale attraction touristique des environs de Santiago, a laissé place à un terrain craquelé. « Nous subissons la sécheresse depuis dix ans. Et maintenant le lac a disparu, il a emporté avec lui le tourisme, le camping, le business, tout », déplore Marcos Contreras, un employé du camping du village de Pintué, au Chili, situé sur les berges de l’étendue d’eau. Avec une superficie de près de 12 km2 et une profondeur d’environ six mètres, le lac d’Aculeo a été pendant des décennies l’une des principales attractions touristiques de la capitale chilienne, située à 70 km de là.

Dotation touristique supplémentaire : Le recours se fait en ligne

L’Office des changes lance un nouveau service en ligne. Conçu en étroite collaboration avec la direction générale des impôts, ce nouveau produit concerne la dotation touristique supplémentaire. Il intervient après environ trois mois l’entrée en vigueur de l’instruction générale des opérations de change. En effet, depuis le 1er janvier la dotation touristique a été revue à la hausse. Son montant est actuellement défini à 45.000 dirhams contre 40.000 dirhams. Les nouvelles instructions portent également sur la possibilité de bénéficier d’une dotation touristique supplémentaire d’un montant équivalent à 10% de l’impôt sur le revenu et ce dans la limite de 55.000 dirhams, soit un plafond de l’ordre de 100.000 dirhams par personne annuellement.

Tourisme : 40 nouvelles dessertes aériennes prévues dès l’été 2019

Un total de 40 nouvelles routes aériennes seront ouvertes entre les principaux marchés émetteurs et les différentes régions du Royaume au titre de la saison estivale 2019, selon l'Office national marocain du tourisme (ONMT).«Une bonne nouvelle», poursuit l'Office, qui atteste de l'attractivité de la destination Maroc dans ses principaux marchés émetteurs (France, Espagne et Allemagne) mais aussi en Turquie, en Italie et dans bien d'autres pays européens.Outre les nouveaux vols opérés vers les principaux marchés émetteurs pour la destination Maroc, la Turquie, l'Italie, la Grèce, la Belgique, l'Autriche, la Hongrie et le Portugal voient également le nombre de routes et la fréquence des vols vers les principales villes marocaines augmenter.

Tourisme : qui sont ces visiteurs "à besoins spécifiques" ?

Familles avec enfants en bas âge, femmes enceintes, personnes âgées, personnes à mobilité réduite ou avec des difficultés visuelles. les touristes "à besoins spécifiques" font l'objet d'une étude bienvenue menée par le comité régional du tourisme (CRT) Paris Île-de-France.Les touristes à besoins spécifiques voyagent davantage en famille, d'où une moyenne de 2,8 personnes par groupe (contre 2,1). Plus de la moitié (54%) voyagent ainsi en famille ou entre amis, contre 31% pour les touristes non concernés par des besoins spécifiques.

Le taux de départ en vacances des Français en 2018 au plus haut depuis près de vingt ans

Comme chaque année depuis 17 ans, le cabinet d'études marketing Raffour Interactif, spécialisé dans le tourisme, publie les résultats de son baromètre "Courts séjours, Vacances, E-tourisme, M-Tourisme et nouvelles tendances". Réalisé pour l'agence de tourisme en ligne Opodo, ce baromètre, dont le contenu détaillé (plus de cent questions) peut être acheté en ligne, apporte de très nombreuses informations sur le comportement des Français en matière de vacances et de voyages. Ses résultats s'appuient sur un échantillon de mille Français représentatifs de la population française de 15 ans et plus, interrogés durant les mois de janvier et février 2018.

La Namibie remet son tourisme bien à plat

La Namibie est un pays d’Afrique australe de 824 000 km². Sa frontière occidentale est l’océan Atlantique. Le pays partage des frontières terrestres avec la Zambie et l’Angola au nord, le Botswana à l’est et l’Afrique du Sud au sud et à l’est. Bien qu’il ne soit pas frontalier avec le Zimbabwe, moins de 200 mètres du fleuve Zambèze séparent les deux pays. La Namibie a obtenu son indépendance de l’Afrique du Sud le 21 mars 1990. Windhoek,

Promotion de l’artisanat : Chahed, en jebba, remet des prix à 2 artisanes

C’est vêtu d’une jebba que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a reçu aujourd’hui, lundi 18 mars 2019, à la Kasbah, deux artisanes pour leur remettre un prix à l’occasion de la Journée nationale de l’artisanat et de l’habit traditionnel, célébrée en Tunisie le 16 mars de chaque année. A cette occasion, Fatma Redissi Ben Abdallah s’est vu attribuer le Prix national pour la promotion de l’artisanat et du patrimoine, et Meriem Ben Abid, celui des jeunes artisans pour l’année 2018.

Accor sans "hotels" pour devenir une marque "d'hospitalité augmentée"

Accor a eu une stratégie d'acquisition active, avec plus de 35 marques présentes sous l'égide de l'entreprise, dont certaines qui ne sont pas hôtelières. Il y a un an quand nous avons candidaté sur la refonte de l'image, la direction nous a posé la problématique de l'incarnation de l'hospitalité augmentée. Ce terme signifie que le groupe veut anticiper les besoins ou les envies des gens, qui ne sont pas que d'aller à l'hôtel de temps en temps pour des sorties loisirs ou business, mais plutôt les accompagner dans tous les moments de leur vie.

Le Maroc à Moscou pour la 26ème édition du Salon international de voyage et de tourisme - Lavieeco

Cet événement international connait la participation de l’Office national marocain de tourisme (ONMT) qui a aménagé un stand marqué par la présence de 11 exposants représentant les différentes régions du Royaume, ainsi que la Royal Air Maroc (RAM) et de nombreuses agences de voyage. Le stand marocain présente une palette de produits de voyagistes marocains, notamment le tourisme d’affaires et les prestations hôtelières ou encore l’artisanat et la gastronomie marocaine.

Commercialisation des activités : bientôt trop tard ?

Après avoir (définitivement ?) perdu la bataille de la commercialisation des hébergements, peut-on encore espérer, en tant qu’OGD, prendre une place digne de ce nom sur la vente en ligne des activités ? En a-t-on l’envie, les moyens, la légitimité ? Est-ce pertinent ? Mais, surtout, les grands méchants géants du net vont-ils nous laisser le temps de réfléchir à la question ? Si nous connaissons tous 2-3 exemples de destinations ayant pris le virage de la vente en ligne d’activités ces dernières années (je pense par exemple à Expérience Côte d’Azur, Visiter Lyon… mais n’hésitez pas à compléter dans les commentaires), on ne peut pas dire que l’on soit face à un raz de marée !

Tourisme au Vietnam : Ho Chi Minh fait sa révolution

Le Vietnam est un pays qui attire par la beauté de ses paysages et la gentillesse de ses habitants. Depuis l’exemption du visa de 15 jours pour nombre d’Européens, le Vietnam a gagné de nouveaux touristes dont les français. Une bonne nouvelle : Ho Chi Minh-Ville (HCMC) a désormais une représentation en France mais n’hésitera pas à informer sur tout le Vietnam.

Online marketing, un défi et une opportunité pour les hôteliers

“Online marketing : défi et opportunité pour les hôteliers'' a été au cœur des débats lors d'un séminaire organisé récemment à Essaouira, par la Fédération nationale de l'industrie hôtelière (FNIH). La rencontre d'Essaouira, qui intervient après le succès des éditions précédentes tenues à Marrakech, Tanger, Agadir et Casablanca, a été rehaussée par la présence d'un parterre de professionnels du secteur de l'hôtellerie et du tourisme, de responsables, d'experts et de chercheurs en numérique, en marketing digital et E-Distribution, ainsi que d'étudiants de l'Ecole supérieure de technologie (EST) d'Essaouira, rapporte la MAP.

Fès-Artisanat: Les points noirs qui freinent le secteur

Manque d’animation, morosité économique, absence de prise en charge médicale… l'activité artisanale à Fès est minée de problèmes qui l'empêchent de libérer son plein potentiel. C’est ce que rapportent plusieurs artisans de la médina. Ces derniers remettent sur le tapis les vieux problèmes qui se posent encore. Pour eux, «le secteur est littéralement agressé par l’informel et les produits chinois de mauvaise qualité». A noter que les babouches et théières importées de Chine sont certes vendues à des prix dérisoires, mais présentent une grosse menace pour les consommateurs. «Pour y remédier, il faut interdire l’importation de ces produits, sensibiliser les artisans et promouvoir “le made in Maroc”», proposent les professionnels.
Tourisme et artisanat du 18 au 22 Mars 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
20150226_100556
20150226_100728
20150226_100815
20150226_100529
maraacid