Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Tourisme et artisanat du 25 au 29 Juin 2018



Veille Maraacid


Airbnb en sauveur de l’overtourism ?

Dans la continuité du programme Booking Booster d’accompagnement des start-up de tourisme durable lancé par Booking.com en début d’année, Airbnb a présenté récemment un nouveau programme sur le tourisme durable. Airbnb lance le programme du tourisme… « sain » ? Le 17 avril dernier, Airbnb a lancé un nouveau programme sous un titre assez étrange en anglais « Office of Healthy Tourism ».

L’avenir du paiement électronique en tourisme

Les deux principaux porte-monnaie numériques chinois, Alipay et WeChat Pay, accaparent plus de 80 % du marché des paiements mobiles. La chaîne easyHotel comprend 26 établissements européens ; tous acceptent les méthodes classiques de paiement telles que les cartes de crédit et de débit, mais les hôtels du Benelux (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg) autorisent le système de paiement électronique hollandais iDeal, alors que PayPal est admis en Allemagne. De la même manière, des destinations qui accueillent un nombre important de voyageurs chinois proposent le paiement électronique par Alipay.

Brillante inauguration du pavillon marocain à la Foire internationale de l’artisanat à Lisbonne

Le pavillon marocain à la 31ème édition de la Foire internationale de l’Artisanat "FIA 2018", dont le Maroc est l’invité d’honneur, a été inauguré lundi à Lisbonne en présence du ministre du Tourisme, du transport aérien, de l'artisanat et de l'économie sociale, Mohamed Sajid. L’inauguration du pavillon marocain, ponctuée par un défilé de mode, s’est déroulée en présence du directeur général de la Maison de l’artisan, des représentants de la délégation de l’Office national marocain du tourisme et de le groupe Royal Air Maroc, ainsi que des personnalités du monde économique, politique et culturel et des membres du corps diplomatique accrédité à Lisbonne.

Des ateliers pour découvrir les métiers du tourisme

Organisées par L’école Supérieure de Tourisme IEFT, en collaboration avec l’association « Rencontres Emplois Tourisme », ces sessions ont pour but d’aider les étudiants à cibler les entreprises qui leur correspondent.Pour aider les étudiants à tracer leur voie, l’IEFT et l’association Rencontres Emplois Tourisme organisent des ateliers leur permettant de découvrir et de mieux appréhender les fonctions et domaines d’activités du secteur. L’association Rencontres Emplois Tourisme, fondée par Bertand Guislain, est également à l’initiative des job datings spécifiquement dédiés aux secteur du tourisme.

Asilah : Les bazaristes mettent le paquet sur la saison estivale | Aujourd'hui le Maroc

Le secteur réalise le pic de sa croissance pendant les deux mois de juillet et août», rapporte Mohamed Bel Harradia, bazariste, dont le père et grand-père ont exercé, tous les deux, comme artisans et vendeurs des articles du cuir (tels que la célèbre babouche traditionnelle) à Al-Kharazine.Beaucoup de professionnels ont choisi de quitter définitivement le métier ou se convertir en bazaristes», témoigne Mohamed Zirad, ancien artisan d’Al-Kharazine, qui a dû en 1990 jeter l’éponge et partir travailler à Tanger, avant de choisir il y a quelques années de revenir pendant chaque été pour y exercer comme artisan-vendeur des babouches et sandales traditionnelles du cuir.En raison du traditionnel aspect saisonnier de la ville, les bazaristes font de leur mieux pour augmenter leur chiffre d’affaires pendant cette saison estivale.

Les fusées se bousculent au portillon de l'espace

Quant au tourisme spatial, il est sur le point de devenir une réalité. Virgin Galactic multiplie les essais de son vaisseau piloté SpaceShipTwo VSS Unity, lancé depuis un avion. La place coûte 250.000 dollars.

Tourisme: La saison estivale s’annonce très prometteuse

La haute saison de l’année 2018 qui a lieu entre le 15 juin et le 15 septembre se présente sous les meilleurs auspices. Le Ramadan s’est éloigné de la haute saison.Interrogés, plusieurs hôteliers confirment cette tendance en affirmant que l’été 2017 sera beaucoup plus profitable que le précédent grâce au Ramadan qui s’est achevé le 1er jour de la haute saison.

Ecotourisme : Le Souss se vend aux Allemands

Des journalistes et des représentants d’agences de voyage allemands viennent de boucler un séjour dans la région de Souss-Massa destiné à présenter les atouts naturels et culturels dont regorge l’arrière-pays d’Agadir.Placée sous le thème : ‘‘Découverte du tourisme rural et de nature dans la région Souss-Massa’’.

L'OMT lance un concours mondial de start-up

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT), en association avec Globalia, groupe présent en Espagne et en Amérique latine, ont annoncé le lancement du premier Concours de start-up de tourisme organisé par l'OMT (1st UNWTO Tourism Startup Competition). Pour participer à ce concours mondial, les start-up doivent présenter des modèles d’activité économique liés à l’un au moins des quatre grands domaines

Pas de taxe de séjour pour les croisiéristes à Marseille

Pas de taxe de séjours pour les croisiéristes à Marseille, qui devraient être 1.75 millions en 2018Dans le moindre dortoir ou palace, on paie une taxe de séjour et une fois de plus on a l’impression que les croisiéristes sont complètement exemptés de ça", ajoutant que les Marseillais avait payé pour les infrastructure d'accostage des bateaux de croisière. Pour l’adjoint aux finances LR Roland Blum "Il est faux" de dire que les croisiéristes ne paient pas de taxe, arguant que ces infrastructures avaient été financées notamment par les taxes payées par les armateurs, et que le Club de la croisière Marseille-Provencepercevait"5 euros par croisiériste".

Nouveau Code du tourisme : la FAQ qu’il faut (impérativement) lire

Directive sur les voyages à forfait : 2 points essentiels Directive sur les voyages à forfait : le décret d’application est publié La directive des voyages à forfait entre dans la dernière ligne droite

Agadir aura sa Cité des Mers

A la demande du Collectif régional pour le développement économique et social dans le Souss Massa, un Groupe d’experts franco-marocains s’est penché sur la question et a pu aboutir à un projet en réponse à ces préoccupations, la Cité des Mers d’Agadir. Outre son rôle à caractère touristique et éducatif, la Cité des Mers d’Agadir permettra de favoriser les échanges culturels et pédagogiques à travers des expositions, des ateliers, des séminaires, des conférences, des projets de recherche scientifique…

Marseille: le conseil municipal rejette la proposition de taxe pour les croisiéristes

"Il est faux" de dire que les croisiéristes ne paient pas de taxe, a souligné lors du conseil municipal l'adjoint aux finances Roland Blum (LR), relevant que "5 euros par croisiériste" étaient perçus par le Club de la croisière Marseille provence, réunissant les acteurs de la filière pour la promotion de l'activité. Par ailleurs, par l'intermédiaire de l'armateur, les bateaux paient des taxes au port de Marseille pour financer des investissements, a ajouté l'adjoint. "Les Marseillais paient la taxe d'habitation la plus chère de France (.).

Argentine : la crise économique perturbe sérieusement le tourisme

Les pays les plus touchés par l’effondrement des voyages vers l’Argentine sont le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay et le Chili, suivis par la Bolivie, le Pérou, Cuba et la Colombie. Les difficultés se répercutent sur les perspectives touristiques pour l’Amérique latine et les Caraïbes dans leur ensemble, où les réservations pour les mois de juin, juillet et août sont inférieures de 2% à celles de l’année dernière.Le Chili et Cuba ont été frappés par les difficultés de leur important marché source, l’Argentine.

Pour l’industrie du voyage, l’avenir est déjà numérique

Nous vivons maintenant dans « l’ère du client ». Grâce à une décennie de progrès au cours de laquelle un flux constant d’innovations a émergé pour faciliter la vie du client, la barre a été placée haute. Dans l’environnement actuel, chaque innovation définit une nouvelle norme à suivre pour les autres, alors que le public devient de plus en plus exigeant.

Hôtellerie : 8 millions d'euros pour le renouvellement d'Iberostar Agadir

Au Maroc, et en plus de ses trois Iberostar de Marrakech, Agadir et Saïdia, la chaîne souhaite chercher d'autres opportunités d'investissement : « Nous sommes toujours en train de chercher des opportunités d'investissements dans d'autres villes, car le Maroc est un pays d'investissement et qui se développe d'une manière soutenue ».Une enveloppe de 8 millions d'euros a été investie pour le renouvellement d'Iberostar Founty Beach d'Agadir. Mme Oum Hani Saaf, directrice d'Iberostar Maroc, explique à ce niveau que le capital humain n'est pas à sous-estimer dans toute structure : « Nous avons investis beaucoup dans notre staff dans le principal objectif de satisfaire notre clientèle et être à jour des normes de la chaîne.
Tourisme et artisanat du 25 au 29 Juin 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
maraacid
20150226_100815
20150422_121229
20150226_101251
cnd
20150226_095904