Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Tourisme et artisanat du 31 Décembre 2018 au 04 Janvier 2019

Veille Maraacid


La FTAV affiche son optimisme pour 2019

Le président de la Fédération tunisienne des agences de voyages et de tourisme ( FTAV) Jabeur Ben Attouch est revenu dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com  sur le bilan de l’année 2018 et les perspectives pour 2019 du tourisme tunisien. L’année 2018 est celle de la relance du secteur touristique. Il s’agit d’une année importante dans l’histoire du tourisme tunisien comme celle de 2010. Cette année a connu le retour des marchés traditionnels en Tunisie et le retour des tour-opérateurs. Ainsi la Tunisie retrouve sa place en tant que destination touristique de choix.

Le Maroc a accueilli 11,3 millions de touristes entre janvier et novembre 2018

11,3 millions, c’est le nombre de touristes ayant foulé le sol marocain entre janvier et novembre 2018. Soit une hausse de 8,5% par rapport à la même période de l’année précédente. Une performance rendue possible essentiellement grâce aux touristes étrangers, dont la progression a atteint 15%, contre seulement 2% pour les Marocains résidant à l’étranger. Selon les statistiques de l’Observatoire du tourisme, les principaux marchés émetteurs, à savoir la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, ont respectivement connu une hausse de 8%, 6%, 15% et 10%.

La Chine pourra-t-elle détrôner la France et devenir une Mecque touristique d'ici à 2030?

Dans douze ans, le nombre de voyages touristiques en Chine aura augmenté d’un milliard, essentiellement grâce aux touristes venant d’autres pays d’Asie, pronostiquent des experts du groupe d’études de marché Euromonitor International. Sputnik s’est entretenu avec Zou Tongjian, directeur de l’Institut chinois du tourisme et du management. La Chine qui se trouve à la 3e ou 4e place mondiale de la fréquentation touristique, uniquement devancée par la France, les États-Unis et, certaines années, l'Espagne, ne cesse d'améliorer la qualité de ses produits touristiques, a déclaré à Sputnik le directeur de l'Institut chinois du tourisme et du management Zou Tongjian.

Pour doper la croissance de son secteur touristique, l’Iran mise sur les voyageurs russes

L'impact des sanctions américaines contre l'Iran se fait fortement ressentir sur le secteur du tourisme et le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) Zurab Pololikashvili a promis son appui à Téhéran. Sputnik s’est entretenu avec un haut responsable du secteur touristique de la République islamique. Dans l'espoir de devenir une destination fréquentée, notamment par les touristes russes, l'Iran élabore des programmes ad hoc, a indiqué à Sputnik Vali Timouri, chef adjoint de l'Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l'artisanat et du tourisme.

Tourism in Essaouira Grows, Hotels Booked Out for New Year’s

Essaouira’s major hotels and classified establishments recorded an occupancy rate of 100 percent over New Year’s Eve, a positive finale to a promising year for tourism in the coastal city. Overnight stays increased by 10 percent and the total number of visitors rose by 15 percent during the first ten months of 2018 compared to the same period in 2017, according to the Provincial Delegation of Tourism.

Tourisme/Aérien: L’effet accélérateur de l’Open Sky

En une douzaine d’années, l’open sky a apporté des acquis incontestables. L’ouverture du ciel a permis une forte stimulation des arrivées, une amélioration de la connectivité, une augmentation de l’accessibilité, des rotations, voire le doublement du trafic. Les chiffres sont là pour le démontrer. En effet, depuis la signature de l’Open Sky (en 2004), l’évolution du marché aérien, enclenchée il y a 14 ans, a amélioré une série d’indicateurs (fréquences de vols, nombre de sièges et de compagnies, routes, point à point, capacité...) qui sont à l’origine de la performance des arrivées (estimées à quelque 12,5 millions de touristes fin 2018).

11,3 millions de touristes ont visité le Maroc à fin novembre

Les principaux marchés émetteurs ont connu une hausse en termes d'arrivées en cette période, en particulier, l'Italie et l’Allemagne (+15% et +10% respectivement), suivis de la France et l'Espagne (+8% et +6% respectivement), précise l'observatoire dans une note sur les statistiques du tourisme au Maroc pour le mois de novembre 2018.que Casablanca et Tanger ont stagné.

Tourisme au Maroc: hausse de 8,5% en fin novembre 2018

Près de 11,3 millions de touristes ont visité le Maroc entre janvier et novembre 2018, soit une hausse de 8,5% par rapport à la même période l’année précédente (+15% pour les touristes étrangers et +2% pour les Marocains résidant à l'étranger), selon l'Observatoire du tourisme. Les principaux marchés émetteurs ont connu une hausse en termes d'arrivées en cette période, en particulier, l'Italie et l’Allemagne (+15% et +10% respectivement), suivis de la France et l'Espagne (+8% et +6% respectivement), précise l'observatoire dans une note sur les statistiques du tourisme au Maroc pour le mois de novembre 2018.

Maroc : 11,3 millions de touristes à fin novembre 2018

Un total de 11,3 millions de touristes ont visité le Maroc entre janvier et novembre 2018, en progression de 8,5% par rapport à la même période un an auparavant (+15% pour les touristes étrangers et +2% pour les Marocains résidant à l'étranger), selon l'Observatoire du tourisme.S'agissant des nuitées totales réalisées dans les établissements d'hébergement touristique classés, elles ont enregistré une évolution de 8,4% au titre des onze premiers mois de 2018 (+12% pour TES et +1% pour les MRE), relève la même source.Ces deux destinations, ajoute l'observatoire, ont affiché des hausses respectives de 10% et 8%, tandis que les autres destinations ont signé de bonnes performances, en particulier, Fès (+17%), Rabat (+10%) et Tanger (+10%).

Bonnes performances pour le tourisme en 2018

Au Maroc, l’année 2018 a été un bon cru en matière d’activité touristique, avec quelque 11,3 millions de touristes qui ont visité le pays sur les 11 premiers mois de l’année, en progression de 8,5% par rapport à l’année précédente.La progression a été plus forte chez les touristes étrangers (+15%) que chez les Marocains résidant à l’étranger (RME +2%), d’après les données publiées par l’Observatoire du tourisme.Les arrivées des principaux marchés émetteurs se sont inscrites en hausse, en particulier l’Italie et l’Allemagne (+15% et +10% respectivement), suivis de la France et l’Espagne (+8% et +6%), précise l’observatoire dans une note sur les statistiques du tourisme au Maroc pour le mois de novembre 2018.

Tourisme rural : Le RDTR fait son bilan

Conscient du rôle clé que joue la promotion digitale pour la valorisation de l’offre touristique rurale, le RDTR s’est investi dans la refonte de son site web. Le Réseau de développement touristique rural (RDTR) a tenu dernièrement son assemblée générale ordinaire où il a fait le point sur les actions menées dans le cadre de son bilan d’activités au titre de l’exercice 2017-2018. Les travaux de l’assemblée ont été tenus en présence des adhérents du RDTR et des représentants institutionnels. A cet égard, le président du Réseau, Abdelhakim Sabri, a ouvert les travaux en soulignant que cette AGO «constitue aussi une occasion pour dresser le bilan des différentes actions entreprises par le collectif de PME touristiques rurales au titre de l’exercice 2017-2018».

Les professionnels du tourisme rassemblés à Marrakech

Placé sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, cet événement, qui se poursuit jusqu'au 3 décembre, se veut une occasion propice pour la présentation des efforts déployés par le Maroc dans le domaine de promotion du tourisme, tout en permettant aux participants de découvrir de près les infrastructures touristiques dont dispose Royaume. Le Congrès, qui constitue aussi l'occasion de mettre en avant la relation entre le tourisme et la culture ainsi que l'avenir de cette relation, revêt une importance particulière eu égard à la qualité des participants venus d'une trentaine de pays à travers le monde, ce qui représente sans nul doute une valeur ajoutée pour le soutien du tourisme, devenu l'un des secteurs économiques les plus importants dans les économies de plusieurs pays.

L’ONMT projette une étude sur les marchés étrangers

L'Office national marocain du tourisme (ONMT) planche sur une nouvelle étude de marché sur la demande des touristes étrangers. Celle-ci permettrait une connaissance «précise» des touristes étrangers en termes de profil, comportement et perceptions pour une planification marketing «efficace». «L'objectif de cette étude est de se doter des connaissances et enseignements nécessaires pouvant aider à répondre aux besoins des touristes étrangers potentiels et à mettre à leur disposition le produit touristique et les attractions adéquats», explique l'ONMT. L'objectif étant de faire croître les arrivées tout en rationalisant les dépenses de promotion et en visant une plus «grande efficacité» en termes de coût d'attraction de touristes en provenance des différents marchés cibles.

Le détail des nouvelles mesures de libéralisation

Ces nouvelles mesures de libéralisation et d’assouplissement des opérations de change s’appliqueront à compter du 14 janvier 2019.Nouvelles mesures de libéralisation et d'assouplissement des opérations de change. Ces mesures, qualifiées d'importantes, sont apportées par la nouvelle Instruction générale des opérations de changes (IGOC), publiée le 31 décembre 2018 par l'Office des changes, et s'appliqueront à compter du 14 janvier 2019.

La Chine, futur leader incontesté du tourisme ?

En octobre 2017, le président chinois Xi Jinping présentait au parti son plan quinquennal. Celui-ci se basait sur un triptyque : être le plus possible indépendant des remous des politiques économiques et financières internationales, mettre un coup de boost sur les politiques environnementales, et miser sur le tourisme. La Chine souhaite en finir avec sa réputation de gros pollueur et ne plus être associée à ces images de villes géantes à l'atmosphère ultra-polluée.

Les événements sportifs, un atout pour la destination

André Richelieu, chercheur et professeur au département de marketing de l’ESG UQAM, a démontré, dans son article A sport-oriented place branding strategy for cities, regions and countries, l’importance d’intégrer les événements sportifs dans la stratégie d’image de marque d’une destination (place branding). Grâce à une vaste revue de la littérature et une collecte de données secondaires, le chercheur a identifié les priorités des gestionnaires de territoires (organismes publics, organismes de gestion de la destination, etc.) pour mener à bien une telle démarche.

Nouveau record pour le Louvre : plus de 10 millions de visiteurs en 2018

Le Louvre, musée le plus visité au monde, a dépassé la barre des dix millions de visiteurs en 2018, un chiffre inégalé pour un établissement international de beaux-arts et d’antiquités, s’est réjoui, jeudi 3 janvier, Jean-Luc Martinez, son président-directeur. Article réservé à nos abonnés Lire aussi La « Joconde » au secours du patrimoine. Avec 10,2 millions de visiteurs, le Louvre enregistre ainsi une hausse de 25 % par rapport à 2017 (8,1 millions) et bat son propre record de fréquentation (9,7 millions en 2012). L’an passé, l’établissement était talonné par le Musée national de Chine avec 8 millions de visiteurs, suivi du Metropolitan Museum of Art de New York (7,3 millions).

Tunisie : 2018, meilleure année touristique depuis 8 ans

Avec 8 millions de visiteurs, les chiffres de l’année touristique 2018 sont les meilleurs enregistrés au cours des 8 dernières années, bien que le nombre de touristes européens n’ait pas encore atteint son niveau de 2010. C’est ce qu’a indiqué le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), Khaled Fakhfakh, dans une déclaration à Mosaïque FM, aujourd’hui, mercredi 2 janvier 2019, en assurant que cette année a connu «un succès à tous les plans» et que les chiffres enregistrés n’ont pas été réalisés depuis 2010, année de référence.Khaled Fakhfakh a ajouté que les hausses ont concerné, essentiellement, les Algériens, représentant de loin le plus important contingent de visiteurs.

Notre boule de cristal 2019

Cet afflux soudain de Grands-Albionais fait passer allègrement le cap des 100 millions de touristes internationaux en France. Les journaux s’enflamment. « La France est enfin reconnue à sa vraie place, la première ». « France, la cap des 100 millions de touristes internationaux franchi ». « En route vers les 200 millions ? » se demande Le Monde qui pose la question de l’inadaptation des infrastructures face à une telle perspective. De nombreux projets (on n’a plus le temps pour des groupes de travail) sont lancés à travers le pays pour se préparer à accueillir le monde qui se presse à nos portes. Le Président Macron créé un Ministère d’Etat en charge du tourisme avec comme titulaire un collectif de membres du blog tourisme.info. C’est une première dans l’Histoire de la République française.

Hamid Bentaher, président du CRT de Marrakech : « Le drame d’Imlil n’a pas d’impact négatif sur le tourisme à Marrakech »

Au lendemain du drame d’Imlil, les opérateurs du tourisme, particulièrement ceux de Marrakech, redoutaient des annulations massives de réservations et de séjours sur la destination Maroc. Hamid Bentaher, le président du CRT de la première destination touristique du Royaume, analyse la situation.

Tourisme : Année record pour Essaouira

La ville d’Essaouira a enregistré durant l’année qui vient à peine de s’achever un record historique en termes d’affluence touristique, ce qui traduit la « bonne santé » de l’activité touristique, alors que les opérateurs de ce secteur névralgique aspirent à une année 2019 qui soit fort prometteuse. Si la cité des alizés a clos 2018 sur une note très positive et des indicateurs touristiques au vert, comme en témoigne le taux de remplissage des établissements hôteliers et d’hébergement classés, établi durant ces fêtes de fin d’année à 100%, cette performance est le fruit de la conjugaison des efforts de plusieurs acteurs à savoir : les autorités provinciales, le département du tourisme, les opérateurs touristiques de la ville, l’ONMT, l’ONDA, et l’Association Essaouira- Mogador qui joue un rôle déterminant et central et qui »tire et nourrit cette dynamique depuis près de 30 ans ».

L'action médiatique est déterminante pour le secteur : Comment accompagner les acteurs du tourisme

Le rôle de la presse est d'accompagner les acteurs du tourisme, qu'ils soient du secteur public ou privé, dans leurs actions d'investissement, de promotion, de communication ou de formation. Notre conviction est que rien, de ce qui résultera de ces actions, ne sera totalement positif ou totalement négatif. Tout peut briller ou non, compte tenu du contexte, de la perception qu'on en a, des valeurs qu'on défend et des intentions qui nous animent. La critique qui en est formulée doit être nécessairement constructive.

Italie : payer pour visiter une ville

C'est un balcon superbe sur la Méditerranée. Polignano est une petite ville du sud de l'Italie, victime de son succès. Pendant les fêtes, les touristes sont tellement nombreux que des files se forment à l'entrée du centre historique. La maire impose alors un droit d'entrée : 5 euros par personne, enfant compris à partir de 6 ans. Il faut passer des portiques comme dans le métro. Pas plus de 3 000 personnes en même temps pour voir la ville illuminée par les décorations de Noël. Chaque rue, chaque maison, est mise en beauté.

Sur-tourisme : contrainte ou aubaine pour les tour-opérateurs ?

Absent des discours il y a encore 5 ans, le « sur-tourisme » est désormais au cœur des préoccupations, y compris chez les professionnels du voyage. Le thème, abordé durant le 10e Forum du SETO à Deauville, le sera également à Madère, lors du congrès des Entreprises du Voyage. Car il s'agit là d'un phénomène mondial. A son propos, l'OMT a déclaré récemment que « 95% des voyageurs vont sur 5% de la planète ».

La Chine compte 259 sites touristiques de haut niveau

La Chine compte plus de 30.000 sites pittoresques et attractions touristiques, dont 259 ont des cotes de niveau 5A, la cote la plus élevée pour les sites touristiques chinois, selon le ministère de la Culture et du Tourisme. Cependant, le ministère a également noté que pendant les dix premiers mois de 2018, plus de 200 sites touristiques avaient été retirés de la liste, rétrogradés ou avertis pour mauvaise gestion, service de mauvaise qualité ou en raison d'un environnement dégradé. La Chine dispose d'un système de classification qui note les attractions touristiques de A à 5A pour sa qualité globale.

Tourisme : fascinante Beni Izguen

Fascinante et attirante, la cité forteresse emblématique Ksar de Ben Izguen ou (At Izjan) n’en finit pas de séduire de plus en plus les visiteurs et touristes de la région du M’Zab (Ghardaïa). Avec son paysage pittoresque ancrée dans la vallée du M’Zab et reconnaissable à ses maisons construites en spirale sur un monticule autour d’une mosquée surplombant le Ksar aux façades ocre et renforcé par le contrastes de couleurs vives, Ben Izguen est devenu un site incontournable dans le circuit touristique de la région. Ce joyau architectural édifié au XIIIe siècle, selon une structure «atypique», avec des formes simples et des matériaux locaux, est considéré par de nombreux spécialistes comme un «haut lieu de leçons d’architecture», témoignant l’ingéniosité des bâtisseurs de ces œuvres et d’une civilisation millénaire à préserver.

Dotation touristique : les nouvelles mesures appliquées dès le 14 janvier

La dotation touristique augmentera à hauteur de 45.000 dirhams par année civile avec un supplément de 10% de l’impôt sur le revenu, le tout plafonné à 100.000 dirhams. La dotation touristique augmentera «à hauteur de 45.000 dirhams par année civile avec un supplément de 10% de l'impôt sur le revenu, le tout plafonné à 100.000 dirhams», a indiqué l'Office des changes dans un communiqué sur la publication de l'Instruction générale des opérations de changes, dont les dispositions s'appliqueront à compter du 14 janvier 2019.S'agissant des jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies, elles auront désormais la possibilité de régler les importations de services liés à leurs activités par cartes de paiement internationales au titre du «commerce électronique» à hauteur de 500.000 dirhams par année civile.

Tourisme: Le Maroc dans le top 3 des destinations de fin d’année pour le marché roumain

Le Maroc fait partie des 3 destinations «exotiques» prisées par les Roumains pour ces fêtes de fin d’année. Selon des données de la Fédération roumaine de tourisme (FPTR), le Royaume figure aux côtés de Dubaï et l’Égypte. «Pour ces 3 destinations, les dépenses de voyage varient entre 500 et 3.000 euros par personne, pendant les 3 jours de fête, en fonction des préférences de chaque touriste», indique la fédération. Ce marché émetteur est d’autant plus intéressant que plus de 139.000 touristes roumains dépensent environ 18 millions d’euros pour les vacances de fin d’année. Ce montant inclut les frais d'hébergement, de restauration et de divertissement.

Destination Maroc : Le touriste a-t-il changé de profil ?

L’environnement international dans lequel évolue le Maroc en tant que destination touristique a connu plusieurs changements. La dernière étude multi-marchés réalisée par l’Office National Marocain du Tourisme date de 2002. Or d’année en année, les évènements se multiplient : En atteste la succession d’attentats terroristes dans plusieurs pays du monde, et le traitement médiatique de ces événements particulièrement à travers le web. Cela a contribué à créer des amalgames dans l’esprit des touristes potentiels et renforcer les préjugés concernant les destinations touristiques arabo-musulmanes.

Tourisme : Une bonne année 2018 à Ouarzazate

Le nombre total des touristes ayant visité Ouarzazate durant les dix premiers mois de 2018 a enregistré une progression de 14%, passant de 219.920 au cours des dix premiers mois de 2017 à 250.846 pour la même période de 2018. Selon un rapport du Conseil provincial du tourisme, cette progression est due notamment à l’évolution de 23% du nombre des touristes non résidents (trois quarts du volume global), puisque leur volume est passé de 170.328 en 2017 à 210.105 en 2018.

2.4 Million Tourists Flocked to Marrakech in January-November 2018

2.4 million tourist arrivals in the period from January to November in addition to 2.6 million scheduled hotel stays through the end of 2018, according to Morocco’s Tourism Observatory. Overnight stays in Marrakech throughout the 11-month period reached 7.2 million. The observatory expects the number of overnight stays to rise to 8 million by the end of the year, especially with the New Year holiday.

Dotation touristique: Le plancher relevé à 45.000 DH/ an

Le schéma arrêté prévoit la hausse de la dotation de base à 45.000 DH à partir de janvier contre 40.000 actuellement.En 1992, la délégation avait été accordée aux banques pour délivrer aux personnes physiques une dotation annuelle en devises de 5.000 DH. Cette dotation a doublé à 10.000 DH en 1997 et une majoration de 3.000 DH pour chaque enfant mineur figurant sur le passeport du parent et faisant partie du voyage était octroyée (voir aussi L’Economiste N°:301 du 23/10/1997). Cette dotation a par la suite augmenté à 15.000 en 2002 puis à 20.000 DH en 2007.

Tourisme balnéaire: L’État à la recherche d’une énième recette pour relancer le Plan Azur

Malgré les programmes et leviers mis en place par l’État pour accélérer le rythme de développement des stations balnéaires, la réalisation des projets accuse des retards. Les retards cumulés dans le développement des stations balnéaires du Plan Azur n'en finissent pas de préoccuper. L'État a lancé une consultation afin de trouver la bonne «recette» pour relancer ce plan. L'État compte encore une fois relancer les stations balnéaires du Plan Azur. La Société marocaine d'ingénierie touristique (SMIT) planche en effet sur une étude pour l'élaboration d'une stratégie de redynamisation du produit balnéaire des six stations du Royaume à travers le prisme de l'investissement et de la rentabilité produit (Saïdia, Lixus, Mazagan, Mogador, Taghazout et Plage Blanche).

Tourisme: aucune annulation ni perturbation n'ont été enregistrées suite au double meurtre d’Imlil

Le tourisme national semble ne pas être affecté par le double assassinat d’Imlil, (province d’Al Haouz), selon les professionnels du secteur, qui ne font état d’"aucune annulation de réservation ou de perturbation", aussi bien au niveau national qu’à l’échelle de la région de Marrakech, première destination touristique du royaume. "D’après les opérateurs touristiques au niveau de la région de Marrakech, mais également à l’échelle nationale, aucune annulation, ni perturbation n’ont été enregistrées suite à ce condamnable acte", a indiqué le président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM), Khalid Benazzouz dans une déclaration à la MAP.

Tourisme : 2018 dépasse enfin 2010, 8 millions de touristes et 4 Milliards DT de recettes

L’année touristique 2018 en Tunisie s’est terminée avec l’entrée de 7,903.385 touristes, un chiffre en hausse de 17,4 % par rapport à l’exercice 2017, selon les chiffres du ministère du Tourisme au 20 décembre 2018. Tout l’exercice 2018 devrait ainsi se terminer avec un peu plus de 8 millions d’entrées touristiques, confirmant ainsi la reprise du secteur et brisant, pour la 1ère fois depuis ladite révolution, le mur psychologique de 2010 devenu pour maints ministres du tourisme l’année de référence qu’il fallait au moins égaler. En 2010, selon les chiffres officiels de l’INS, le total des entrées des voyageurs non-résidents avait atteint 6,903 millions.
Tourisme et artisanat du 31 Décembre 2018 au 04 Janvier 2019


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juin 2019 - 09:29 Tourisme et artisanat du 10 au 14 Juin 2019

Lundi 10 Juin 2019 - 12:56 Tourisme et artisanat du 03 au 07 Juin 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
rofoof
20150226_100815
20150226_100556
20150422_121229
maraacid
20150226_101251