Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Urbanisme et Habitat du 15 au 19 Octobre 2018

Veille Maraacid


Pollution de l'air : Le scandale de la cimenterie de Gargenville

La dernière cimenterie encore en activité en Île-de-France continue de fonctionner. Elle date de 1921 et aujourd’hui, selon le directeur de la DRIEE de l’Ile de France n’aurait pas le droit de s’installer sur le site qu’elle occupe depuis sa création. Située à Gargenville (78440), elle se trouve désormais au milieu de plus de 26 500 habitants installés sur un rayon de 2,5 km, avec des crèches, des écoles, des maisons de retraite… Elle appartient à la multinationale Heidelberg Cement. Elle utilise des fours pour produire du ciment à partir du calcaire. Elle a déposé une demande d’exploitation d’une carrière de calcaire dans le Parc naturel régional du Vexin. Incroyable, mais malheureusement possible !

« La tête dans les Étoiles », un festival d’architecture pour tous !

CAUE du Val-de-Marne, 19>27 oct 2018 architecture et construction Le CAUE du Val-de-Marne et ses partenaires lancent la seconde édition du festival d’architecture « La tête dans les étoiles », un programme pour explorer sous tous les angles les relations entre nature et architecture. Du 19 au 27 octobre 2018 se tiendra, autour de la problématique « Architecture et nature », la deuxième édition du festival d’architecture organisé par le CAUE du Val-de-Marne.

Continuing to fight climate change by advocating for sustainable transport and urban mobility is vital

We can reduce emissions and fight climate change togetherUITP advocates for public transport and sustainable mobility during the transportation thematic events at COP23 (Bonn, November 2017) by signing a partnership agreement with the UNFCCC and our sectoral partners. UITP recognises that more needs to be done to fight against climate change and the role public transport and sustainable mobility plays in this action is vital.

Loi de Finances 2019: les professionnels de l’immobilier et le gouvernement dos à dos

Les mesures fiscales contenues dans le projet de loi de Finances 2019 ne satisfont pas les opérateurs du secteur de l’immobilier, nous apprend La Vie Eco qui, dans sa publication en kiosque ce vendredi, rapporte que les opérateurs estiment que les mesures prévues risquent de porter préjudice aux citoyens. L’Association marocaine des agents immobiliers (AMAI) propose aussi l’introduction d’une autre nouveauté pour les propriétaires de villas dans les zones devenues zones immeubles dans le plan d’aménagement, souligne La Vie Eco.La Vie Eco note également que la suppression de l’abattement de 40% sur le revenu foncier brut des biens mis en location constitue un autre point de discorde.

Conférence débat organisée sous le thème « La nécessaire réglementation du métier de l’immobilier pour le développement du marché »

Conférence débat organisée sous le thème « La nécessaire réglementation du métier de l’immobilier pour le développement du marché »Monsieur Abdelahad Fassi Fehri, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville lors de la signature de la convention cadre de partenariat entre l’Association Marocaine des Agents Immobiliers (AMAI) et la Fédération Nationale Française de l’Immobilier (FNAIM).

Deuxième édition du Forum ministériel africain sur l’Habitat et le Développement Urbain

Dakar, Sénégal, 16 octobre 2018 Monsieur Abdelahad Fassi Fehri, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, accompagné de Madame Fatna El-K’hiel, Secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, à la tête d’une importante Délégation marocaine, à la deuxième édition du Forum ministériel africain sur l’Habitat et le Développement Urbain (FOMAHDU2).

Cycle-terre à Sevran, la première brique pour des villes plus naturelles !

L’ambition fut donc aussi de créer un réseaux d’acteurs autour d’une filière de construction nouvelle. Ainsi, l’opération menée par 5 laboratoires (Laboratoire IFFSTAR, CraTERRE, Amaco et Sciences Po Paris) et toute une chaîne de compétences. Parmi eux, le laboratoire CraTERRE qui depuis 40 ans développe un savoir sur la terre et qui est devenue une référence mondiale sur la terre crue, mais aussi un cabinet d’architecture Joly&Loiret Architectes, qui se sont spécialisés dans la construction en terre crue. Ses acteurs sont source de connaissances scientifiques fondamentales, et l’enjeu de ce projet est de puiser dans celles-ci pour développer des innovations et des techniques contemporaines afin de répondre aux besoins actuels dans le domaine de la construction afin de faire de la terre un matériau comme les autres.

Les logements connectés : un désamour des habitants ?

Plus écologiques, plus intelligents, les logements connectés semblent être l’avenir. Pourtant, les habitants n’ont pas tous l’air d’accrocher à ce nouveau mode de vie. Logements plus chers et inquiétudes sur la vie privée, l’équipement technologique des espaces privés ne semble pas être une priorité pour beaucoup d’habitants qui éprouvent même une certaine méfiance. Alors l’habitat intelligent va-t-il être délaissé faute de convaincre ou les atouts de la connectivité finiront-t-il par conquérir le cœur de la population ?

La cohabitation est-elle l’avenir de l’architecture ?

Contrairement aux aprioris, l’actualité de la cohabitation ne s’explique pas uniquement par des raisons financières : des facteurs sociaux comme le déclin du modèle de la famille nucléaire et l’émergence de nouvelles formes de travail la rendent de plus en plus attractive. Les concepts nouveaux se caractérisent par le mélange de générations, et se distinguent ainsi clairement des modèles de colocation traditionnelle, jusqu’alors majoritairement occupée par des étudiants. Elle n’est désormais plus envisagée comme habitat temporaire, mais comme une solution où jeunes et vieux apprennent à vivre ensemble, en respect et solidarité, pour un logement commun à long terme.

La place des femmes dans la ville, nouveau sujet des écoles d’architecture

Comment faire en sorte que les villes soient plus agréables à vivre pour tous, et notamment pour les femmes ? A l’ère des smart cities, cette approche entre timidement dans les formations des étudiants qui fabriqueront les cités de demain. « Les sociologues sont entrés dans les écoles d’architecture depuis une trentaine d’années. Mais la réflexion sur l’impact du genre dans les constructions et les aménagements est très récente, décrit l’architecte Anne Labroille, qui enseigne dans le master d’urbanisme de Paris-Nanterre. Cette approche a commencé à se diffuser dans les départements de géographie et les instituts d’urbanisme. Aujourd’hui, elle entre – timidement – dans les écoles d’architecture. »

Al Omrane Expo 2018 affiche un bilan « très positif »

Le Salon « Al Omrane Expo 2018 », tenu du 12 au 14 octobre 2018 à Casablanca, a clôturé ses portes sur un bilan très positif, en confirmant d'une part sa place dans la politique de proximité et d'ouverture mise en œuvre par le Groupe Al Omrane et son rôle moteur dans la promotion des opportunités d'accès à la propriété et d'encouragement à l'investissement dans le secteur de l'immobilier, annonce un communiqué du groupe. Animé par 50 conseillés-commerciaux du groupe, cette édition a bénéficié d'une organisation inédite, mise en place pour enrichir l'expérience client et ce à travers l'organisation de conférence-débat pour mieux éclairer les clients sur les spécificités des offres des banques et des actes notariés, la mise à disposition des partenaires d'espace de rencontres et d'échanges avec leurs adhérents autour de thématiques spécifiques et la mobilisation de navettes pour les visites des produits de la Région de Casablanca-Settat.Ce dispositif a permis également la forte mobilisation des partenaires institutionnels ; banques, notaires, fondations et associations professionnelles, qui ont contribué à renforcer l'attractivité du salon grâce à des offres promotionnelles dédiées aux clients du groupe Al Omrane.

La France sur le point de découvrir le péage urbain

Concernant les modalités techniques et pécuniaires, le gouvernement propose des plafonds maximums de tarif à l’entrée dans la zone protégée par le péage. Certains véhicules ne seront pas soumis à ce péage, comme les ambulances, mais les autorités organisatrices, qui percevront ces fonds, pourront instaurer des forfaits, décider de tarifs réduits, voire maintenir la gratuité « pour tenir compte de la situation particulière de certains usagers, comme les résidents ou travailleurs vulnérables, ou encore de la performance environnementale du mode de transports ».

Le recyclage, des filières qui ne cessent de se réinventer

Chaque année, 105 millions de tonnes (Mt) de déchets sont collectées en France, dont 40 Mt de déchets issus du bâtiment. Une quantité énorme et toujours en croissance qui permet d'éviter une exploitation irraisonnée des ressources naturelles et de valoriser, sur place, des ressources. Jean-Philippe Carpentier, président de Federc, résume : "C'est une économie de matière qui a aussi un rôle dans le Plan Climat. L'impact environnemental est de 22,5 Mt d'émissions de CO2 évitées et 124 TWh d'économies d'énergie". Autre avantage : une activité florissante, qui a généré un chiffre d'affaires global de 9 Mrds € en 2017 (+5,7 %) pour plus de 28.000 emplois sur tout le territoire (+6 %).

Le marché du smart building n'est pas encore mûr

En 2017, Guillaume Retour de Xerfi-Precepta, estimait : "Les contours du smart building se précisent". Il était l'auteur d'une étude sur le sujet qui, en substance, évoquait ce marché comme un segment en devenir. Un an et demi plus tard, Thibaud Brejon, autre analyste du même cabinet, en est au même point. Dans une nouvelle étude intitulée "Les grands défis des acteurs des smart buildings - Leviers de croissance et nouveaux jeux relationnels", il note qu'il s'agirait d'un marché prometteur… mais encore en devenir.

Lancement du projet de recherche Quartier E+C-

L’expérimentation E+C- lancée en 2016, prend une nouvelle dimension avec le projet de recherche Quartier E+C-. Une méthode testée sur 8 projets pilotes Le projet Quartier E+C- compte sur trois grandes étapes : Découvrez la liste des projets pilotes - Atlantech, un quartier Bas Carbone de l’agglomération de La Rochelle (17).

LCA-FFB : franc succès pour la deuxième Journée technique dédiée à la promotion immobilière

Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB) organisaient ce 16 octobre leur deuxième Journée technique mettant en lumière le travail des promoteurs immobiliers dans la gestion des projets. Plus de 200 acteurs du logement collectif se sont ainsi rendus au Pré Catelan, à Paris, afin de livrer les résultats de chantiers tests expérimentaux. Du BIM au label E+C-, en passant notamment par le logement connecté, retour sur les principaux enseignements de cet événement.

Promotelec fait évoluer son label pour les habitats neufs

Le label Promotelec « Habitat Neuf » permet à tous les maîtres d’ouvrage de certifier une construction de qualité au-delà des minimums réglementaires et de valoriser des engagements responsables. Depuis son lancement, le référentiel n’a cessé d’évoluer pour être au plus proche des attentes des maîtres d’ouvrage, des collectivités, des pouvoirs publics et des occupants, et pour répondre aux mutations de l’habitat, des modes de vie et aux enjeux de société.

Le Conseil d’État valide la réduction des Aides personnalisées au logement

En septembre 2017, le gouvernement annonçait la réduction des Aides personnalisées au logement (APL) jusqu’à la fin de l'année. Une décision gouvernementale soutenue par l’administration Pour la plus haute juridiction administrative, la réduction des aides au logement devrait être « compensée, pour certains des ménages en situation de grande précarité, par d’autres mesures ». Le Conseil d’État a également balayé d’un revers de main les accusations du collectif, qui considérait que le gouvernement dépassait le cadre de ses compétences en décidant de cette baisse des APL. « En modifiant le calcul des aides personnelles au logement afin d’introduire une réduction forfaitaire de leur montant, le pouvoir réglementaire n’a pas empiété sur la compétence du législateur qui porte sur la détermination des principes fondamentaux de la sécurité sociale », estime la juridiction.

La “maison en kit”, l’habitat de demain ?

Aujourd’hui, les “maisons en kit” sont loin d’être uniquement un habitat provisoire, elles sont au contraire devenues un type de logement important sur le marché. La préfabrication des différents modules de ces maisons est systématisée et elle est réalisée en atelier. Ceci permet aux entreprises de garder un coût modéré et d’assurer la livraison du “kit” dans les délais. Semblable aux chaînes de production fordistes de l’industrie automobile, l’uniformité des éléments permet une fabrication standardisée et rapide.

Shotengai : l’emblème commercial des villes japonaises d’antan ?

Comme vous le savez, nous sommes friands d’urbanisme asiatique, et plus particulièrement japonais. Dans ces colonnes, on a déjà évoqué tout un tas de modèles urbains nippons, de l’anatomie des ruelles de tous les jours aux formes de commerces les plus attractives, en passant par les aires de jeu dédiées aux enfants. Puisque cela fait longtemps qu’on ne s’était pas penchés sur l’un de ces spécimens qui aiguisent notre curiosité d’Occidentaux, on s’est dit qu’il était temps de retrouver nos lointaines amours urbaines…

Quand les déchets urbains réveillent la politique beyrouthine

À la suite d’une grave crise de la gestion des déchets par la ville en 2015, la mobilisation des Beyrouthins a permis la naissance d’un mouvement politique : Beirut Madinati (Beyrouth ma ville). Constitué d’architectes, d’ouvriers locaux ou de chercheurs, son dynamisme et sa base populaire déséquilibrent les partis traditionnels accusés de corruption et d’inaction. Deux ans après leur coup d’éclat aux élections municipales de 2016, l’essai a-t-il été transformé ?

Julien Denormandie lance le plan « Initiative copropriétés »

Initiatives copropriétés : une politique inédite et ambitieuse pour lutter contre les copropriétés dégradéesDont 14 sites en suivi national présentant 128 copropriétés dégradées (23 000 logements)Il s’agit d’apporter les moyens de lutter efficacement contre les copropriétés dégradées.

« L’urbanisation joue un rôle dans l’augmentation des risques liés aux inondations »

L’urbanisation progressive s’est faite sur des terres de plaine qui, jusque-là, étaient agricoles, alors que, historiquement, les villages s’implantaient en hauteur pour ne pas être inondés. Urbanisation et périurbanisation ont conduit à une imperméabilisation des surfaces (la « bétonisation »), qui est critiquée aujourd’hui, car elle empêche l’infiltration de l’eau dans les sols. Mais il faut aussi rappeler que, parfois, la violence des épisodes météorologiques fait que le sol n’est pas capable d’absorber des volumes d’eau si importants en si peu de temps.

La taxe foncière a grimpé cinq fois plus vite que l'inflation

Compte tenu de la suppression progressive de la taxe d’habitation, les propriétaires craignent que le manque à gagner soit reporté sur la taxe foncière.D’autant que contrairement à la taxe d’habitation qui est établie au nom du locataire, les propriétaires bailleurs ne peuvent pas reporter ces taxes sur leurs locataires, mais seulement une partie de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Pollution: Souss-Massa se dote d’un système de détection

Un dispositif de détection et de suivi des émissions polluantes pour Souss-Massa. La région est la première à se doter d’un mécanisme pareil. Le système pilote de Mesure Reporting & Verification (MRV) a été lancé à Agadir. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique.

Stratégie nationale du foncier. Le CESE fait participer les citoyens

Le projet d'étude, intitulé "Foncier au Maroc, facteur de production stratégique et levier fondamental pour le développement économique, l'équité et la justice sociale", permettra d'offrir la perspective du Conseil sur le chantier de la réforme foncière, selon une approche globale et intégrée capable d'induire une inflexion majeure dans la politique nationale en la matière, a fait savoir la même source.

3ème étape du Forum régional de la convergence : Al Omrane s'attaque aux centres émergents

La finalité étant également de mettre à leur disposition l'expertise acquise par ses différentes filiales dans la conduite des grands projets urbains, pour réaliser les objectifs d'un développement territorial harmonieux.«Al Omrane Expo» : Des opportunités d'achat pour le grand publicNouveaux projets, opportunités d'achats, projets en cours… le Salon «Al Omrane Expo» a pris ses quartiers à l'Office des foires et expositions de Casablanca (Ofec).

Taxe d’habitation : une baisse brouillée par les hausses de taux dans certaines villes

Grâce à l’abattement de 30 % appliqué dès cette année, 80 % des ménages devraient voir leur taxe d’habitation (TH) baisser, en moyenne, de 200 euros. Enfin, et surtout, les communes et les intercommunalités, qui perçoivent les recettes de la TH, ont la liberté d’en augmenter – ou d’en baisser – le taux. Pourquoi la taxe d’habitation de certains contribuables augmente

Un plan de 3 milliards d’euros pour aider les copropriétés à la dérive

Dans la perspective, notamment, des nécessaires démolitions qu’il faudra envisager dans les immeubles les plus mal en point, une société de portage est également créée par la Banque publique pour acheter les logements au fil des départs de leurs propriétaires.« C’est un traitement pour les “grands brûlés”, mais il y manque des solutions préventives pour les 100 000 copropriétés fragiles, c’est-à-dire sujettes aux impayés, détectées par l’ANAH, soit 19 % des immeubles et un million de logements », selon Emile Hagège, directeur général de l’Association des responsables de copropriété (ARC). Dans une étude de 2011, l’ANAH estimait à 100 000 sur 691 000, soit un million de logements, le nombre de copropriétés en état de fragilité financière.

La « première tour de logement grande hauteur » en bois reçoit le Trophée Habitat du Cadre de vie

Installé au sein du quartier des Deux-Rives, qui fait l’objet d’une métamorphose ambitieuse, le projet Sensations consiste en une résidence de 146 logements allant du studio au 5 pièces. Son architecture innovante, imaginée par Koz Architectes et ASP Architecture, fait la part belle à l’environnement. Le bâtiment sera en effet « la première tour de logement de grande hauteur [11 étages, 38 mètres, ndlr] présentant des planchers, des façades ainsi que des noyaux d’ascenseur et d’escaliers 100% bois », d’après Bouygues Immobilier.

Paris : deux bâtiments historiques rénovés par Tubesca-Comabi

La capitale française est décidément en pleine mutation ! Deux de ses bâtiments historiques, situés dans le VIIe arrondissement, ont notamment fait l’objet d’une rénovation ambitieuse : d’un côté, le Palais Bourbon, qui abrite l’Assemblée nationale, et de l’autre, l’Ambassade de Suisse, logée au sein de l’hôtel Chanac de Pompadour.

Julien Denormandie aux côtés des acteurs du logement social au Congrès de l'USH

Pour autant, au vu des mesures gouvernementales envisagées pour le secteur HLM, il est difficile d'imaginer que l'État puisse se battre en faveur des professionnels concernés. Là encore, Julien Denormandie s'est voulu rassurant : « Votre mission est essentielle. Votre mission, notre mission, État, élus locaux, bailleurs sociaux, c'est de répondre à la demande de nos concitoyens. C'est pour cela que nous travaillons toutes et tous, dans nos différents métiers, dans nos fonctions et au-delà de nos éventuelles différences d'appréciation ».

CDC Habitat profite du Congrès de l’USH pour faire le plein de partenariats

« Ce partenariat (…) illustre l’engagement de CDC Habitat dans sa démarche d’innovation sociale et confirme notre volonté d’étendre notre offre de service ‘’circuit-court’’ en faveur de nos résidents », soulignait alors André Yché, président du directoire de l’organisme. CDC Habitat en a ainsi profité pour renforcer son partenariat avec Nexity, notamment dans le but de produire 5 000 biens ‘’intermédiaires’’ et 3 000 logements sociaux sur 3 ans. Photo de Une : ©CDC Habitat/Légende : Signature du partenariat entre Grand Paris Habitat (CDC Habitat) et Epareca

La loi Elan en passe d'être votée au Sénat

Le parcours législatif de la loi Elan s'achève : après avoir trouvé un accord en commission mixte paritaire, puis avoir été adopté à l'Assemblée nationale, le texte fera l'objet d'un vote définitif ce mardi 16 octobre au Sénat. Petit rappel des grandes lignes de cette loi.

Assises du Logement : à J-1 mois, découvrez le programme

Le 15 novembre prochain aura lieu la première édition des Assises du Logement, au Conseil économique, social et environnemental à Paris. Pas moins d'une cinquantaine d'intervenants référents sont attendus pour cette journée soutenue par le Ministère de la Cohésion des territoires.

Programme de logements très sociaux « PLAI adaptés »

Elaboré en partenariat avec les partenaires du FNAP (collectivités, bailleurs, associations, organismes de maîtrise d’ouvrage d’insertion), avec les services de l’Etat (DHUP, DIHAL, services déconcentrés), il vise à répondre aux difficultés identifiées relatives aux conditions de montage, d’instruction et de sélection des opérations de logements « PLAI adapté », qui ont pu freiner le développement de cette typologie de logement, au cours des quatre premières années du programme.À chaque exercice de programmation des aides à la pierre, le FNAP fixera, à chacune des régions, des objectifs en logements « PLAI adapté » ainsi qu’une enveloppe de crédits associée.

Le privé au chevet de l'intérêt public ? Les programmes privés d'intérêt collectif dans les appels à projets urbains innovants

Si les appels à projets urbains innovants (API) remportent un tel succès auprès des élus, c’est notamment parce qu’ils permettent le développement de « programmes privés d’intérêt collectif ». En effet, à l’initiative d’opérateurs privés, les propositions de lieux supposément au service de l’intérêt collectif se sont multipliées, au point d’occuper une place centrale dans les projets des groupements ayant répondu à ces consultations. Entre équipement public et programme marchand, les programmes privés d’intérêt collectif devraient ainsi satisfaire à deux critères : sur le plan de la programmation, répondre effectivement à un besoin local, évalué conformément aux orientations politiques de la collectivité ; sur celui de l’exploitation, garantir un accès au plus grand nombre.

«Villes sans bidonvilles» : Le programme s’approche à grands pas de ses objectifs

Le programme «Villes sans bidonvilles» est l’un des chantiers les plus ambitieux des deux dernières décennies au Maroc. Le programme avait été lancé en 2004 avec comme ambition d’éradiquer tous les bidonvilles des centres urbains répartis dans 85 villes. Depuis son lancement en 2004, le programme «Villes sans bidonvilles» a permis de réaliser de réels progrès sur le terrain.

Ordures ménagères : jeter moins pour payer moins

Depuis la mise en place de la redevance incitative en 2016, les habitants de la première communauté d’agglomération d’Occitanie, au sud-est de Toulouse, apprennent à réduire le volume de leurs déchets pour éviter l’explosion de leur facture d’enlèvement des ordures.Sauf à voir exploser leur facture d’enlèvement des déchets depuis la mise en place, en janvier 2016, de la redevance incitative par la communauté d’agglomération gestionnaire du service.Jacques Oberti explique : « Si vous produisez beaucoup de déchets, mieux vaut avoir une grande poubelle pour limiter le nombre de passages mais votre part fixe sera plus élevée.
Urbanisme et Habitat du 15 au 19 Octobre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:09 Urbanisme et habitat du 23 au 27 Septembre 2019

Lundi 23 Septembre 2019 - 09:29 Urbanisme et habitat du 16 au 20 Septembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
cnd
abh
rofoof
20150226_100815
maraacid
20150226_101251