Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Urbanisme et habitat du 26 au 30 Mars 2018

Veille Maraacid


La rénovation urbaine aux États-Unis : une politique néolibérale ?

La politique d’urban renewal menée aux États-Unis dans les années 1950 et 1960 avait symbolisé la collusion des élites urbaines et économiques locales au sein de « coalitions de croissance » (growth coalitions) engagées dans des opérations de contrôle et de rentabilisation de l’espace (Logan et Molotch 1987). Les municipalités avaient fait un usage immodéré de leur pouvoir d’expropriation (eminent domain), conduisant à l’expulsion d’un million de personnes, majoritairement afro-américaines, souvent relogées dans des ensembles de logements sociaux (appelés « projects ») confinés dans les quartiers les plus ségrégués des villes. Les terrains ainsi « libérés » étaient bradés à des investisseurs privés ou à des institutions publiques (universités, hôpitaux, etc.) en quête de foncier disponible dans ou à proximité des centres d’affaires.

2021 Summit Candidates: Spotlight on Moscow

Moscow has one of the world’s busiest and most complex public transport systems. What is the most recent public transport development in your city?Thank you to Mr Liksutov and his colleagues for their excellent answers and for providing us with some detailed depictions of life in the city of Moscow, and especially why it stands out as a public transport city!

Séminaire de présentation des résultats de l'étude sur les dynamiques et disparités territoriales

Monsieur Adelahad Fassi Fihri, Ministre de l’Aménagement du territoire National de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville accompagné de Madame Fatna EL-KH’IEL, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, chargée de l’Habitat, a présidé ce jour, un séminaire de présentation du rapport sur les dynamiques et disparités territoriales.

222 villes moyennes soutenues pour redynamiser leurs centres-villes

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé la liste des 222 villes retenues dans le cadre du plan national « Action cœur de ville », ce 27 mars, à Châtellerault (Vienne). Le CGET coordonne ce dispositif d’ampleur : la redynamisation des centres de ces villes va bénéficier de plus de cinq milliards d’euros, mobilisés sur cinq ans. Près du quart de la population française vit dans une ville moyenne.

17 milliards d’euros consacrés à la cohésion des territoires

Le ministère de la Cohésion des territoires présente, dans un document d’information, l’ensemble des mesures budgétaires et fiscales de la loi de finances 2018 (LF2018), destinées à répondre aux besoins de chaque territoire – villes moyennes, quartiers prioritaires et zones rurales – et à développer l’offre de logements.

Le baromètre national de la demande en logement

Le déficit actuel en matière de logements ainsi que les besoins courants ou futurs, notamment des ménages additionnels, se creuse d’année en année. Les besoins cumulés, représentant le déficit actuel en matière de logements, se composent principalement de logements pour abriter les ménages occupant de l’habitat insalubre (les constructions sommaires) ou encore les ménages forcés de cohabiter avec d’autres dans des logements non classés et dans l’insalubrité. S’y ajoutent les demandes croissantes de jeunes couples.

Les mesures fortes préconisées par les promoteurs pour relancer l’immobilier

Le secteur immobilier traverse une mauvaise passe depuis quelques années. Un délai de vacance plus allongé, un stock de produits finis toujours difficile à écouler, des mises en chantier moins significatives qu’avant. Depuis 2011, celles-ci sont en chute de 65% par rapport à 2016, à 166 200 unités. Le nombre d’unités produites a également fondu de 51% pour atteindre 135 600 en 2016. Toutefois, un léger infléchissement a été constaté en 2017, si l’on tient compte de ces deux indicateurs. Par rapport à 2016, le premier a progressé de 19%, à plus de 270 000 logements et le second de 2%, à un peu plus de 294 000 unités. Ce frémissement ne concerne pas tous les segments du marché ; il est circonscrit aux logements économiques et sociaux, notamment.

Immobilier : Havitat.fr le bon plan pour acheter un logement HLM dans la région

C’est inédit, six bailleurs sociaux de Nouvelle-Aquitaine ont mis en commun leurs biens immobiliers à la vente sur un unique site havitat.fr. C’est un exemple de tarif que l’on peut trouver dans le secteur de la vente de logements du parc HLM.Ce qu’il faut savoir, c’est que les appartements ou pavillons qui sont mis à la vente par les bailleurs sociaux s’adressent en priorité à leurs locataires.

Revitalisation des centres-villes ; beaucoup de sous pour pas grand-chose ?

Meaux, heureuse lauréate seine-et-marnaise, entend par exemple « réhabiliter l'habitat privé, aménager des espaces vers pour un environnement plus ''sympa'' » de même qu'elle dit mener « une réflexion sur le stationnement ». Ce mercredi 27 mars à Châtellerault (Vienne), le ministre de la Cohésion des territoires a dévoilé la liste des 222 communes qui bénéficieront d'une convention de revitalisation sur cinq ans pour dynamiser leur centre-ville.Dans le projet de loi "Evolution du logement et aménagement numérique" qu'il présentera le 4 avril prochain au Conseil des ministres, Jacques Mézard a inscrit la revitalisation des centres-villes.

"Avec l'intelligence artificielle, le bâtiment gagne un cerveau"

"Avec l'intelligence artificielle, le bâtiment gagne un 'cerveau'", écrivent les auteurs de l'étude. "Ce 'cerveau' acquiert une compréhension des usages, peut les anticiper, proposer de nouveaux réglages, en intégrant de nombreuses données, ce qui ne serait pas possible à l'occupant et/ou au gestionnaire. Le bâtiment se comporte de façon plus dynamique vis-à-vis de ses occupants." Ces capacités se basent bien évidemment sur l'installation de capteurs et d'objets connectés au réseau. Ce qui conduit d'ailleurs le groupe de travail à noter que "la connectivité - soit le potentiel de connexion du bâtiment avec son environnement - devient aujourd'hui une valeur immobilière à part entière".

Compte personnel de formation : un dispositif mal connu dans le BTP

Alors que le gouvernement prépare depuis octobre 2017 une réforme du compte personnel de formation (CPF) et des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA), une étude démontre que les trois quarts des employés du secteur BTP ne connaissent pas leur droit au CPF.Un sondage (1) sur la formation professionnelle a été réalisé dans le secteur du BTP. Les chiffres sont édifiants. Sur l'ensemble des 170.000 personnes sondées, 76 % ne savent pas ce que le CPF leur permet de faire. Si dans 88 % des cas, l'initiative de la formation vient du salarié, ce dernier ne sait néanmoins pas à combien d'heures de formation il a droit dans 81 % des cas. Interrogée sur les possibilités ouvertes grâce au CPF, l'enquête montre ici qu'une grande majorité des travailleurs ne connait pas ces possibilités. En effet, 94 % des intéressés ignorent que le CPF permet de faire des formations à distance, ils ignorent également que le CPF leur permet de passer leur permis ou de faire un bilan de compétences (82 %).

Budget rectificatif pour le Grand Paris Express

La Société du Grand Paris (SGP) a pris acte de la volonté du Gouvernement de décaler les chantiers liés au Grand Paris Express. L'organisme vient en effet d'adopter un budget rectificatif, pour 2018, de 6,4 milliards d'euros en autorisations d'engagement et 2,92 milliards en crédits de paiements. Ces sommes visent notamment à financer la notification des marchés des systèmes et des sites de maintenance de la ligne 15 Sud -actuellement en construction-, ainsi que la poursuite des travaux de génie civil, qui concernent en particulier la construction de la ligne 16 vers Clichy-Montfermeil.

Hausse des coûts de construction sur l'année 2017

Les coûts de production sont en hausse dans les secteurs du bâtiment, l'indice dans le génie civil augmentant notamment de 3,6 points sur l'année (106,6 en décembre 2017). La croissance du coût de production dans les travaux publics est de 3,4 points (106,9). Enfin, les chiffres de l'Insee pointent que les coûts de l'énergie sont très instables. Alors que l'indice de coût de l'énergie dans le bâtiment était descendu à 102,8 en Juillet 2017 il a grimpé en flèche sur le quatrième trimestre 2017 pour atteindre 112 points en décembre 2017. Sur l'année, cet indice a grimpé de 9,6 points.

Bâtiment : la reprise est bien là mais des inquiétudes persistent !

Malgré la neige et le froid, la filière bâtiment n’aura pas chômé en ce début 2018 ! Dans un discours prononcé ce jeudi, Jacques Chanut, président de la FFB, a indiqué que la reprise était bien là. « Après une hausse confirmée à près de 5% en volume l’année dernière, les chiffres disponibles sur les premiers mois de 2018 s’avèrent plus qu’encourageants », a-t-il souligné. Les mises en chantier ont ainsi progressé de 6,5% sur les trois mois achevés fin janvier et de 15,7% pour les surfaces non résidentielles hors locaux agricoles.

Le premier MOOC dédié au BIM suscite l’enthousiasme des professionnels du BTP

Après la thématique du bâtiment durable, c’est récemment celle du BIM qui a fait l’objet d’un nouveau MOOC (Massive open online course). Un moyen efficace pour les personnes intéressées de suivre une formation gratuite sur un sujet en pleine expansion ! Cette première session a d’ailleurs rencontré un franc succès, comme en témoignent les chiffres communiqués par GA Smart Building et l’INSA Toulouse, à l’initiative du MOOC BIM.

Lancement d’une plateforme numérique d’indicateurs territoriaux sur l’égalité femmes-hommes en France

Ce jeudi 8 mars 2018, à l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé la mise en ligne d’une soixantaine d’indicateurs permettant d’établir un constat territorialisé des inégalités femmes-hommes en France.

Baisse des températures : Maintien de la vigilance des services de l’Etat pour la mise à l’abri des plus démunis

« Cet hiver a été marqué par plusieurs vagues de grand froid contre une seule l’hiver précédent. Je tiens à saluer la mobilisation exceptionnelle des services de l’Etat, des associations et de leurs salariés et bénévoles qui ne comptent pas leur temps, des collectivités pour faire le maximum pour la mise à l’abri des plus démunis. Mais, au-delà de l’urgence, il s’agit d’apporter des réponses structurelles en démultipliant les sorties du dispositif d’hébergement d’urgence vers le logement. C’est l’enjeu du plan logement d’abord et nous aurons l’occasion d’ici la fin du mois d’indiquer les territoires retenus dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt » ont déclaré le ministre Jacques MEZARD et le secrétaire d’Etat Julien DENORMANDIE.

Plan de rénovation énergétique des bâtiments : Installation du comité de pilotage pour co-construire une France sobre en carbone

Nicolas Hulot, Jacques Mézard et Julien Denormandie, ont installé aujourd’hui le comité de pilotage du plan de rénovation énergétique des bâtiments. Animé par Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère, et Alain Maugard, président de Qualibat, le comité aura pour mission de co-construire et de piloter avec l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, et en particulier les collectivités territoriales, une politique ambitieuse de rénovation énergétique.

Mission sur la revitalisation commerciale des villes moyennes

Le Gouvernement salue l’ampleur et la qualité du travail réalisé par les membres de la mission qui ont procédé à une large consultation des acteurs publics et privés (élus municipaux et intercommunaux, administrations centrales, organismes financiers publics, opérateurs publics fonciers et d’aménagement, chambres consulaires, fédérations professionnelles de commerçants, aménageurs, promoteurs, managers de centre-ville, architectes, etc.) concernés par la problématique de la revitalisation des villes moyennes.

Le renouvellement urbain et la formation des jeunes, enjeux de la politique de la ville

Axée sur le renouvellement urbain et la formation professionnelle des jeunes, cette visite lui a également permis d’échanger avec les acteurs de la politique de la ville : élus locaux, conseillers citoyens, associations de proximité…Dans ce quartier, Édouard Philippe – accompagné de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, de Julien Denormandie, secrétaire d’État, d’Olivier Klein, président de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), de Fabienne Keller, vice-présidente du Conseil national des villes, et d’élus des collectivités territoriales – a pris connaissance du projet de renouvellement urbain. En effet, les Côteaux figurent parmi les quartiers qui se verront transformés, en impliquant leurs habitants, par le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) : amélioration de l’habitat, équipements collectifs, transports, mixité sociale… Ce programme d’ampleur sera doublé de cinq à dix milliards d’euros afin d’agir sur les 480 quartiers où la pauvreté est la plus forte.

Dans sept ans, les voitures électriques pourraient être au même prix que les autres

La révolution électrique n'est plus si éloignée. La croisée des chemins entre le prix des moteurs électriques et celui des moteurs à essence (ou diesel) n'est plus un rêve de techniciens ou de militants écologistes. Dans sept ans, les voitures électriques de petite taille seront moins coûteuses que les modèles à moteur thermique de taille équivalente.

Fès Urbanisme : 47 documents en cours d'élaboration

Dans le cadre de son programme d'action 2018, l'Agence urbaine de Fès poursuit l’élaboration de 47 documents d’urbanisme couvrant l'ensemble de son territoire, qui comprend également les provinces de Moulay Yacoub, Sefrou et Boulemane. Le programme d'action de l'Agence, adopté lors de son Conseil d’administration tenu récemment à Fès, prévoit ainsi le lancement de l'opération de préparation de 13 documents d’urbanisme, la poursuite de l'élaboration de 34 autres dont un Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU), 29 plans d’aménagement et 4 Plans de développement des agglomérations rurales (PDAR).

Police de l'environnement: Plus de 3000 infractions enregistrées depuis début 2018

Plus de 3000 infractions ont été enregistrées par la police de l’environnement depuis début 2018 ayant induit la fermeture de plus de 50 entreprises, des poursuites judiciaires contre 162 autres et l’envoi de 628 mises en demeure avant fermeture, a indiqué dimanche la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zahra Zerouati.Le secteur œuvre, par ailleurs, à orienter les jeunes afin qu’ils investissent dans les métiers verts et les métiers du futur, a estimé Mme Zerouati qui a ajouté que plusieurs secteurs menaient une action de coordination pour centrer les efforts sur les métiers ayant une relation étroite avec la protection de l’environnement.

La patronne de la RATP défend le statut public de l’entreprise de transport

Catherine Guillouard veut sauvegarder le régime d’établissement public à caractère industriel et commercial de l’entreprise au moment où la SNCF doit passer en société anonyme.Mme Guillouard l’assure : être un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), directement sous la tutelle souvent embrouillée de l’Etat, n’handicape en rien la RATP. Manifestement, elle n’a pas le même point de vue que son homologue Guillaume Pepy, le patron des chemins de fer, lequel plaide pour un passage en société anonyme (SA) afin d’améliorer l’efficacité de son exploitation et transformer le mammouth SNCF en une entreprise moderne et agile.« La RATP est différente de la SNCF sur bien des sujets, a donc plaidé Mme Guillouard.

Béni Mellal-Khénifra structure son foncier industriel

La Région Béni Mellal-Khénifra s’active à structurer son offre en foncier industriel. Objectif: confirmer sa vocation de pôle émergent en matière d’attractivité des investissements. Pour cela, une étude de positionnement du secteur industriel et de mise en place de zones aménagées au niveau de la Région vient d’être lancée. Il en est attendu de dresser un cadrage stratégique de cette mise en place des zones tout en définissant les besoins actuels et futurs de la région en foncier aménagé.

Agadir/Traitement des déchets ménagers: Ciments du Maroc s’implique

Un investissement de 100 millions de DH pour un gain en développement durable inestimable. Le dernier projet de Ciments du Maroc, dont la convention a été signée devant le Souverain dimanche dernier à Agadir, permettra à la ville de «respirer» un air moins encombré et au groupe de produire encore plus propre. Elle porte sur la construction d’une plateforme pour le traitement des déchets ménagers issus des refus du centre de tri de la nouvelle décharge contrôlée de la ville.
Urbanisme et habitat du 26 au 30 Mars 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 08:49 Urbanisme et Habitat du 10 au 14 décembre 2018

Lundi 10 Décembre 2018 - 08:57 Urbanisme et Habitat du 03 au 07 Décembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
20150226_101251
20150226_100556
20150226_095904
abh
20150226_100529