Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Veille métier Sciences de l'Information du 22 au 26 janvier 2018

Veille Maraacid


Vers la censure des moteurs de recherche?

Régulièrement, les consommateurs ont recours aux ressources en ligne pour vérifier la crédibilité des professionnels et des autres personnes qui sollicitent leur confiance. Cette commodité pourrait tirer à sa fin. Dans un projet de politique rendu public la semaine dernière, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVPC) préconise d’obliger les moteurs de recherche à supprimer les liens menant à des documents, peu importe que ces liens conduisent à des documents qui sont parfaitement conformes aux lois. Les personnes qui souhaitent cacher des informations pourraient forcer les moteurs de recherche à effacer les hyperliens qui y conduisent sans avoir à démontrer leur caractère illégal.

Trilport s’associe à Qwant, le moteur de recherche qui respecte la vie privée

Désormais, les écoliers de la commune utiliseront cette application de la jeune société française. Objectif : sensibiliser le (jeune) public à une conception « éthique » d’Internet. « Utiliser Google n’est pas une fatalité. Qwant a une éthique citoyenne, les données des utilisateurs ne sont pas envoyées en Amérique. Et Qwant Junior, préserve aussi les plus jeunes des contenus pour adultes », salue le maire de Trilport, Jean-Michel Morer (LREM, ex-PS) par ailleurs référent numérique de l’association des petites villes de France, en présentant « le moteur de recherche français qui respecte la vie privée ».

2018, une année déterminante pour la sécurité numérique en Europe

2018 verra naître ou se concrétiser de nombreux projets structurants en matière de cybersécurité à l’échelle européenne. Guillaume Poupard, DG de l’ANSSI, revient à l’occasion de la 10ème édition du Forum international de la cybersécurité sur les principaux axes de travail et objectifs de cette année 2018, qui sera déterminante pour la sécurité numérique en Europe, comme en France.

Le marché du cloud computing en progression de 24% sur un an

Porté par la forte hausse des achats de services (SaaS, PaaS, IaaS), le marché mondial du cloud computing a représenté 180 Md$ au cours d'une période de douze mois qui s'est achevée à la fin du troisième trimestre 2017. Sur une année glissante allant du quatrième trimestre 2016 au troisième trimestre 2017, les ventes mondiales de services et d'infrastructures tournées vers le cloud ont représenté 180 Md$, selon le cabinet Synergy Research. Elles ont ainsi connu une progression de 24% par rapport aux 12 mois précédents. La croissance a été particulièrement forte (+47%) sur les segments du IaaS et du PaaS qui ont fait mieux que celui du SaaS où la valeur des souscriptions s'est tout de même appréciée de 31%. De quoi permettre aux fournisseurs de services hébergés d'enregistrer une croissance de 30% de leurs revenus globaux.

Confier ses données au cloud, est-ce bien prudent?

Nos données sont partout. Dans nos disques durs, nos clés USB, mais aussi "dans le cloud", une formule aussi magique que mystérieuse qui fait parfois fantasmer. Confier ses données à un stockage "infonuagique" est-il une bonne idée? Le cloud est une expression étonnante pour désigner des serveurs de stockage distants qui se trouvent pourtant sur la terre ferme. La seule différence est qu’ils sont, la plupart du temps, situés dans des endroits inconnus de leurs utilisateurs. Ces énormes disques durs sont gérés par des équipes spécialisées pour y renfermer les données de millions d’individus et d’entreprises.

Grâce à PMB, l’APCA ouvre sa base documentaire aux contributions de ses salariés

Le métier de documentaliste a évolué. Véritable architecte de l’information, il est désormais le garant de la classification et de l’accès aux documents et publications de l’organisation. Sandrine Rollin, documentaliste de formation, est aujourd’hui chef de projet web et Gestion des connaissances au sein de l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture). Utilisatrice de la plateforme documentaire PMB, elle nous explique les choix stratégiques de son établissement.

Transformation Digitale : Le Maroc à la recherche de son second souffle

Au cours des 15 dernières années, le Maroc a bâti sa croissance sur un développement rapide d'infrastructures et des stratégies ciblées sur quelques secteurs de l'économie (agriculture, tourisme, offshoring automobile). Les projections de croissance sont maintenant en berne, de 4% en 2017 à 2.9% en 2018 (Budget 2018). Le Maroc se doit donc de trouver un second souffle pour relever les défis critiques qui l'attendent. Le pays compte 2.5 millions de NEET (Not in Education, Employment or Training), et 1 jeune sur 2 entre 25 et 35 ans au chômage. L'opportunité fantastique que représente cette jeunesse dynamique se transforme ainsi lentement en véritable fardeau. Le développement du Maroc est aussi entravé par une infrastructure IT insuffisante au vu de ses ambitions, comme en témoigne la 78e place du Pays au Network Readiness Index.

Mettre en place une stratégie de référencement pour promouvoir son business sur le web

Le web est aujourd’hui désormais plus concurrentiel qu’auparavant. Tout existe ou presque et les entreprises se délivrent une bataille féroce pour obtenir la meilleure visibilité possible. Devant ce constat qui devient aujourd’hui plus qu’évident, il est donc nécessaire d’avoir un site internet pour présenter ses services ou une boutique e-commerce pour vendre ses produits. Mais votre site est-il bien visible sur internet ?

A quoi sert Google Search Console ?

Une fois votre site réalisé et envoyé sur les hautes sphères d’internet, il vous faut absolument créer un compte Google Analytics et un compte Google Search Console pour analyser dans le détail ses performances. Si le premier permet d’analyser le trafic de votre site, l’autre est un outil indispensable pour travailler son référencement SEO et construire une stratégie de référencement naturel. Google Search Console (anciennement Google Webmaster Tools) est un logiciel en ligne totalement gratuit.

Gmail utilise OCR pour lire les textes dans les images

Gmail n'est pas seulement un webmail qui propose d'écrire des emails, il possède aussi un moteur de recherche interne qui lui permet de fouiller au sein même des textes contenus dans les images. Cela n'est pas nouveau mais peut-être ne le saviez-vous pas. En effet, Gmail lit le texte contenus dans les images, sous plusieurs formes. John Mueller, porte-parole de Google, a d'ailleurs partagé un article sur Twitter le 18 janvier 2018 à ce sujet.

E-commerce : vers la fin (partielle) de la dépendance à Google ?

Si les changements d’algorithmes de Google ont fait la richesse des experts en SEO, ils ont aussi eu raison d’un grand nombre d’e-marchands qui ont cru bon de faire appel à des techniques jugées illicites par la firme de Mountain View. L’e-commerce est un secteur en permanente mutation. Si les nombreux changements d’algorithmes de Google ont fait la richesse des experts en référencement naturel, ils ont aussi eu raison d’un grand nombre d’e-marchands qui, se croyant plus malins que le moteur de recherche, ont cru bon de faire appel à des techniques jugées illicites par la firme de Mountain View qui a fini par avoir leur peau.

Google va pénaliser les sites trop lents sur mobile

Les marchands, qui font partie des mauvais élèves car leurs pages sont lentes à charger sur les smartphones et tablettes, doivent revoir leur stratégie de référencement naturel avant juillet 2018. A partir de juillet 2018, la vitesse de chargement des pages d'un site sur smartphones et tablettes sera prise en compte par l'algorithme de Google dans le référencement naturel sur mobile, c’est-à-dire le classement non payant des sites proposé par Google aux mobinautes qui effectuent une requête sur son moteur de recherche. Le géant du net s'apprête à mettre à jour son système de calcul pour y intégrer ce nouveau critère. Les sites qui ne seront pas assez rapides seront rétrogradés, indique-t-il dans une annonce diffusée mi-janvier 2018.

Cloud hybride : 4 cas d'usages qui ont du sens

Un cloud hybride, oui, mais pour quoi faire ? Reprise après sinistre, archivage, développement applicatif en mode DevOps, gestion des pics de charge ; voici quelques scénarios qui peuvent justifier l'emploi de la fameuse architecture hybride. Au commencement du cloud, les débats portaient sur les mérites comparés du cloud public et du cloud privé. De nos jours, la plupart des entreprises ne choisissent pas entre cloud ​​publics ou privés : ils ont les deux sous la forme d'environnements hybrides et multi-cloud.

D'ici à 2022, la cybersécurité devra protéger tous les objets connectés pour mieux protéger ses utilisateurs

Les sociétés mondiales, au premier rang desquelles la société européenne, auront-elles les moyens de faire face à des perturbations numériques majeures au regard de la numérisation profonde du quotidien et de l'humain lui-même, et comment? Eléments de réponse. "Citius, Altius, Fortius". Si elle n'était pas la devise olympique, elle pourrait à elle seule résumer le phénomène de l'hyperconnexion. Toujours plus de terminaux, partout et dans tout, plus performants, plus intelligents et donc plus interconnectés. Internet is everything. Et cette tendance ne devrait pas s'inverser dans les années à venir, puisque l'on nous prédit 50 milliards d'objets connectés en 2020. L'Internet des objets conquerra ainsi l'ensemble des domaines d'activité et innervera le quotidien.

Agence de développement du digital : Des ambitions mais pas d’agenda

La tant attendue Agence de développement du digital ne devra démarrer que d’ici un an ou deux! «Nous prendrons le temps qu’il faut pour mieux la doter de compétences qualifiées qui pourront facilement rattraper le retard pris au démarrage», a indiqué Othman El Ferdaous, secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement, en ouverture de l’assemblée générale ordinaire élective de l’Apebi. Une réunion avec les professionnels du secteur où il a remplacé son ministre de tutelle, Moulay Hafid Elalamy retenu pour une autre manifestation.

Après les Etats-Unis, Shadow débarque au Royaume-Uni

Blade continue son développement à l'international ,après avoir conquis nos voisins francophones et les Etats-Unis, la start-up française derrière Shadow le pc du futur, pose ses valises au Royaume-Uni. Prudente, la société optera comme pour son lancement aux Etats-Unis par une courte période de pré-vente. Shadow consiste à fournir à ses utilisateurs un PC sous Windows 10 conçu (à l'origine) pour le jeu via une technologie de cloud computing dans des datacenters. La machine mise à disposition dans le cloud bénéficie d'une puissance de calcul très élevée permettant d'exécuter des programmes lourds tels que des jeux mais également des applications de CAO ou de montage vidéo.

Evaluation des moteurs de recherche comme sources de veille

Dans une société qui vit au rythme des changements technologiques et de la surcharge informationnelle, la maîtrise de l’information revêt un enjeu majeur pour les entreprises qui veulent rester compétitives. Pour satisfaire des besoins informationnels, est-ce suffisant de veiller les moteurs de recherche? Existe-t-il un moteur de recherche capable de couvrir de manière égale plusieurs thématiques? Notre projet de recherche Evaluation des moteurs de recherche comme sources de veille a l’ambition de donner quelques éléments de réponse.

Digimind devient la première solution de Social Media Intelligence à intégrer la veille TV et Radio

L’éditeur français Digimind enrichit son offre de solutions de veille sur le web et les réseaux d’un module permettant d’assurer la veille des médias TV et radio. Afin de fournir aux marques une vue complète de leur réputation digitale, des insights consommateurs et des tendances de marché pertinentes, Digimind Social intègre au sein de sa plateforme des milliers de sources TV et radio mondiales avec plus de 850 millions de sources de données en ligne.

Attention aux fausses «apps» qui piratent les portables

La France, comme plus d’une vingtaine de pays, est visée par ces applications malveillantes qui peuvent notamment voler des données personnelles. Les téléphones portables regorgent d’informations sur leurs propriétaires. Ce qui est bien pratique pour recueillir des informations sur militants, militaires, avocats, journalistes et autres. De fausses applications de messageries instantanées -comme WhatsApp, par exemple- sont ainsi utilisées dans plus de 20 pays, ont mis en garde jeudi des spécialistes.

Fake news : avec l'aide des usagers, Facebook cherche les sources "fiables"

Facebook a décidé de faire appel à ses utilisateurs pour lutter contre la désinformation et identifier les sources "fiables", énième illustration d'un combat dont il a fait son cheval de bataille après des mois de critiques. "Il y a beaucoup trop de sensationnalisme, de désinformation et de polarisation dans le monde aujourd'hui", estime vendredi le patron de Facebook Mark Zuckerberg sur sa page, ajoutant que les "réseaux sociaux permettent aux gens de diffuser les informations plus rapidement que jamais".

Internet menace la démocratie, et c'est Facebook qui le dit

Accusé depuis longtemps de propager des "fake news", Facebook a reconnu lundi que les réseaux sociaux pouvaient affaiblir la démocratie et a promis de lutter contre ce problème. Mais les mesures annoncées ne font pas l'unanimité. Le groupe Facebook poursuit son examen de conscience entamé après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche en 2016, reconnaissant, lundi 22 janvier, que les réseaux sociaux pouvaient affaiblir une démocratie et promettant de tout faire pour limiter ces risques. Ce n'est pas le patron Mark Zuckerberg qui s'est lancé dans une nouvelle salve d'auto-critique du réseau social, mais le responsable de l'engagement civique chez Facebook, Samidh Chakrabarti.

Les Français retrouvent la confiance dans les médias traditionnels, se méfient d'Internet

La confiance envers les médias traditionnels remonte fortement en ce début 2018 tandis que les Français restent très méfiants envers les informations trouvées sur Internet, selon le 31e baromètre réalisé par l’institut Kantar Sofres et présenté mardi par La Croix. Qu’il s’agisse de la radio (56 %, +4 % sur 1 an), qui reste le média jugé le plus crédible, de la presse écrite (52 %, +8 %) et de la télévision (48 %, +7 %), la confiance est en forte progression. Seul un Français sur cinq (25 %), en revanche, juge crédibles les informations qu’il trouve sur Internet. Cela s’explique notamment parce que, selon le « Trust Barometer » (« baromètre de confiance ») Edelman, nombreux sont ceux qui ne savent plus comment démêler les vraies informations des journalistes des rumeurs et autres mensonges qui circulent sur la Toile.

Mettre en place une stratégie de référencement pour promouvoir son business sur le web

Le web est aujourd’hui désormais plus concurrentiel qu’auparavant. Tout existe ou presque et les entreprises se délivrent une bataille féroce pour obtenir la meilleure visibilité possible. Devant ce constat qui devient aujourd’hui plus qu’évident, il est donc nécessaire d’avoir un site internet pour présenter ses services ou une boutique e-commerce pour vendre ses produits. Mais votre site est-il bien visible sur internet ?

Fin de la neutralité du Net : le Montana résiste et inspire New York

Le gouverneur de l’Etat du Montana, aux Etats-Unis, a signé le 22 janvier un ordre exécutif visant à maintenir la neutralité du Net sur son territoire. Deux jours plus tard, son homologue de New York l’imite. « Limiter ou dégrader le trafic Internet légal sur la base des contenus, de l’application ou du service utilisés » sera désormais prohibé dans l’Etat américain du Montana et dans celui de New York. Le gouverneur du Montana, le démocrate Steve Bullock, a signé lundi 22 janvier un ordre exécutif qui obligera les fournisseurs d’accès à Internet à se conformer sur son territoire aux principes de la neutralité du Net. Andrew Cuomo, son collègue de l’Etat de New York, lui aussi démocrate, l’a imité le mercredi 24 janvier.

Objets connectés, données sensibles

Les montres, les smartphones ou encore les voitures fournissent des informations qui touchent à l’intime. Comment contrôler leur usage ? L’émergence d’Internet, des « géants » comme Facebook et Google, des smartphones et, plus largement, du big data, a radicalement changé la façon dont nos données personnelles sont collectées, stockées et exploitées aujourd’hui. Et ce n’est pas fini : de nouvelles technologies, qui commencent à s’imposer dans notre quotidien, annoncent encore d’autres défis pour la protection des données.

Le moteur de recherche DuckDuckGo renforce ses outils de protection de la vie privée

Le moteur de recherche, qui se targue de ne pas pister ses utilisateurs, vient de mettre à jour son application mobile et son extension pour navigateur Internet. Le but : surfer de manière plus privée. La plate-forme DuckDuckGo, dont le slogan est « Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas », vient de mettre en place, mardi 23 janvier, une mise à jour importante de son extension pour navigateur Internet et de son application mobile, avec l’objectif de mieux protéger la vie privée de ses utilisateurs.
Veille métier Sciences de l'Information du 22 au 26 janvier 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
maraacid
rofoof
20150226_095904
abh
20150226_100728