Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 06 au 10 Novembre 2017

Veille Maraacid


Transition énergétique : les 5 scénarios possibles selon RTE

Pour cet hiver, les prévisions conduisent RTE à placer cette période sous surveillance. La situation pourrait perdurer jusqu’en 2020. Les marges de sécurité s’accroissent ensuite, mais ne permettent pas de fermer les centrales à charbon et simultanément les quatre réacteurs nucléaires atteignant 40 ans de fonctionnement.

Pour négaWatt, il existe différentes logiques possibles de réduction du nucléaire

Pour l’association, il marque aussi et surtout une étape essentielle dans la construction d’une trajectoire maîtrisée sur la production explorant pour la première fois à ce niveau dans un exercice institutionnel différentes logiques possibles de réduction du nucléaire. Si les scénarios qui en résultent montrent la difficulté à atteindre dans des conditions maîtrisées l’objectif décidé de réduction de la part du nucléaire du fait de l’inaction des dernières années, ils sont loin de montrer que c’est impossible.

Économiser l’énergie : l’Ademe lance un accompagnement incitatif pour les PME

Le dispositif est unique dans la mesure où la prestation n’est payante que si des économies d’énergie ont véritablement été réalisées sur une année. Cette rémunération n’est due qu’une fois ; elle se calcule sur le résultat des économies réalisées uniquement la première année. Autrement dit, la première année, sur les 100 % d’économies réalisées, l’entreprise en reversera 50 % à l’Ademe qui utilisera ces fonds pour financer des interventions de même type dans d’autres entreprises, y compris, à l’avenir, des établissements de plus petite taille.

Paimpol-Bréhat : phase d’expérimentation terminée pour les hydroliennes d’EDF EN

Le groupe EDF EN et son partenaire Naval Energies (anciennement DCNS) ont en effet annoncé, mardi 7 novembre 2017, avoir tiré un retour d’expérience suffisant dans la construction, l’immersion et les essais de ces hydroliennes pour se concentrer désormais pleinement sur le projet « Normandie Hydro ». Malgré l’arrêt prématuré de cette expérimentation, EDF et Naval Energies assurent toutefois qu’ils poursuivront le projet de ferme pilote Normandie Hydro qui vise l’installation de sept hydroliennes en mer dans le Raz-Blanchard à la pointe de la Hague.

Des compagnies pétrolières américaines sont intéressées par le pétrole soudanais (Officiel)

La semaine écoulée au Soudan, le ministère en charge du pétrole a annoncé avoir reçu une manifestation d’intérêt de trois compagnies pétrolières américaines qui souhaitent investir dans le secteur. Quant au ministre de tutelle, Abdul-Rahman Osman (photo), il a appelé les compagnies pétrolières américaines à investir dans un certain nombre de blocs pétroliers en mer Rouge, à l'Est du pays. Le Soudan produit actuellement 133 000 barils de pétrole par jour et les entreprises chinoises contrôlent 75% des investissements étrangers dans le secteur.

Situation énergétique de l’Afrique du Sud en 2017

Dans cette note de synthèse en anglais, l’EIA américaine (Energy Information Administration) délivre les dernières grandes données énergétiques relatives à l’Afrique du Sud, dont la population avoisine 56 millions d’habitants(1). Malgré de faibles réserves prouvées de gaz et de pétrole conventionnel, l’Afrique du Sud disposerait de très importantes ressources de gaz de schiste dans son sous-sol, en particulier au sein du bassin de Karoo (près de 11 000 milliards de m3 de ressources techniquement recouvrables selon les estimations de l’EIA de juin 2013).

Uranium naturel: Cameco arrête un an la production de deux sites

Le producteur canadien d'uranium Cameco a annoncé mercredi l'arrêt pendant près d'un an de deux sites de production en raison de l'offre surabondante de minerais au niveau mondial avec le licenciement temporaire de 845 personnes. Le groupe canadien va maintenir sur les deux sites environ 210 employés. Cameco s'engage à respecter ses engagements de livraisons à ses clients à partir notamment de ses stocks et, en fonction de l'évolution de la situation du marché mondial, le groupe prendra les décisions qui s'imposent sur le plan aussi bien des stocks que des contrats clients.

Engie se dote d'une entité dédiée au développement de l'hydrogène renouvelable

Ce projet de cession clôt le mouvement engagé par le Groupe pour sortir des activités amont dans le domaine du pétrole et du gaz, après l'annonce de la cession de sa filiale Engie Exploration & Production International en mai dernier. Engie continuera à développer ses activités aval GNL notamment la vente de détail aux clients finaux, sa filiale GTT et ses terminaux de regazéification en France, aux Etats-Unis et au Chili."

Solaire: les projets français globalement en retard

Cet appel d'offres concernait les projets de grandes tailles, c'est-à-dire les centrales au sol et sur toiture de plus de 250 kilowatts. Parmi les projets non encore terminés, 457 MW sont encore en construction et 199 MW sont "en suspens". "Quelles que soient les raisons, à peu près la moitié des projets ne sont pas dans les délais et ce n'est pas satisfaisant", selon Daniel Bour.

Fortes turbulences dans l'éolien

Le numéro un mondial Vestas voit ses marges s'éroder. Après avoir marié leurs activités dans l'éolien l'an dernier, l'allemand Siemens et l'espagnol Gamesa viennent de passer à la vitesse supérieure en annonçant Numéro un sur le marché indien, Siemens Gamesa Renewable Energy a ainsi indiqué que le gel temporaire de son activité en Inde avait entraîné un recul de son chiffre d'affaires mondial de 12 % au troisième trimestre.

Total acquiert le business amont GNL d'Engie et devient le N°2 mondial du gaz naturel liquéfié

Total a signé un accord avec Engie portant sur un projet d’acquisition de son portefeuille d’actifs amont de gaz naturel liquéfié (GNL) pour une valeur d’entreprise de 1,49 milliard de dollars. Ce portefeuille comprend des participations dans des usines de liquéfaction...

À Pirapora, le Brésil se tourne vraiment vers l’énergie solaire

Des panneaux solaires à perte de vue, sur une étendue grande comme plus de 1500 terrains de football, Pirapora, la plus grande centrale photovoltaïque d’Amérique Latine, doit permettre au Brésil de rattraper son retard dans l’énergie solaire. Positionnés à 1,20 mètre du sol, les panneaux sont inclinés et pivotent en suivant les mouvements du soleil, sous l’action d’un dispositif lui-même alimenté à l’énergie solaire. Une expansion facilitée par une forte baisse des coûts des panneaux solaires, dont le prix a été pratiquement divisé par dix ces dix dernières années.

500 TPE et PME vont bénéficier d'une aide aux économies d'énergies et de matières

Ce dispositif s'appuie sur une expérimentation effectuée l'an dernier auprès de 49 entreprises et qui leur a permis de réaliser globalement plus de 3 millions d'euros d'économies par an, a expliqué le directeur général délégué de l'Ademe, Fabrice Boissier. Le dispositif, financé par l'Ademe, est ouvert aux entreprises de l'industrie, de la distribution et de la restauration qui ont entre 20 et 250 salariés. Si elle ne réalise pas ce plancher d'économies, elle ne doit rien.

Potentiels, coûts et impact environnemental des technologies de production de l'électricité d'ici 2050

L'étude élaborée par le PSI, également menée dans le cadre du Swiss Competence Center for Energy Research - Supply of Electricity (SCCER-SoE) et du Swiss Competence Center for Bioenergy Research (SCCER BIOSWEET), expose les coûts, les potentiels et l'impact environnemental à l'horizon 2050. Elle ne porte pas sur l'interaction des différentes technologies (aspects systémiques) ni sur les coûts externes

Electricité: Une pluie de marchés dès 2018

En atteste l’augmentation de la part des énergies renouvelables (EnR) dans la satisfaction de la demande nationale avec la mise en service des nouvelles capacités de production. Une deuxième étude portera sur la mise en place d’un Code du réseau électrique national, visant à préparer les mesures d'accompagnement de l'ouverture du marché de l'électricité aux clients MT. Figure également au programme, une troisième étude relative à la réalisation de la cartographie des capacités du réseau national à accueillir les projets de production de l'électricité de sources renouvelables. L’objectif est de répondre aux demandes des investisseurs et des industriels pour le développement de projets dans les énergies renouvelables, et la poursuite de l'ouverture progressive et partielle du réseau et du marché électriques.

L’Égypte déploie ses ailes dans les énergies décarbonées

En visite à Paris fin octobre 2017, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a évoqué avec Emmanuel Macron les perspectives de développement économique des deux pays, notamment dans les énergies renouvelables. « Je partage avec le président Sissi le souhait de voir les échanges économiques entre nos deux pays se développer dans tous les secteurs, a déclaré Emmanuel Macron lors de son discours. Plusieurs autres projets seraient en cours, dont la construction de deux centrales d’une puissance cumulée de 100 MW, confiée à EDF Énergies Nouvelles et au groupe égyptien Elsewedy Electric.

Les énergies vertes demandent au gouvernement d'être plus ambitieux

Les acteurs du secteur des énergies renouvelables ont demandé mercredi au gouvernement d'augmenter ses ambitions en la matière, au lendemain du report de la baisse à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité française. La loi prévoit que les énergies renouvelables représenteront 32% de la consommation d'énergie et 40% de la production d'électricité française en 2030, contre près de 20% fin 2016. La fédération, qui regroupe les acteurs de l'éolien, demande ainsi au gouvernement de porter à 45% l'objectif d'énergie renouvelable dans la production d'électricité française en 2030, un objectif "ambitieux mais réaliste", selon elle.

USA: les réserves de pétrole brut augmentent de manière surprenante au 3/11

A ce niveau, les réserves commerciales de brut sont en baisse de 5,7% par rapport à la même époque en 2016 mais restent dans la limite supérieure de la fourchette moyenne pour cette période de l'année. La production de brut est pour sa part restée à peu près au même niveau, les Etats-Unis extrayant en moyenne 9,62 millions de barils par jour contre 9,55 mbj la semaine précédente. Concernant la demande, sur les quatre dernières semaines les Etats-Unis ont consommé en moyenne 19,9 mbj, en baisse de 0,8% par rapport à la même période l'an dernier.

Energies renouvelables: La feuille de route pour la basse tension dès 2018

Le marché de la basse tension (BT) sera l’une des priorités de Aziz Rabbah pour 2018. L’ouverture de ce marché vise à faire bénéficier les clients raccordés à la basse tension des retombées de l’introduction des énergies renouvelables à l’instar des clients THT, HT et MT. Les retombées profiteront aux distributeurs des énergies renouvelables (tarif d’accès au réseau BT et achat de l’énergie excédentaire) pour atteindre par conséquent un équilibre entre le transport et la distribution dans le système électrique. Ce marché autorisera les ménages à installer des toits solaires et les raccorder au réseau de distribution BT. Ce qui leur permettra d’envisager que l’excédent de la production PV soit racheté par l’ONEE directement, selon le besoin et non systématiquement.

Energie solaire : tapissez vos murs de ce papier peint qui génère de l’électricité

C’est très simple : choisissez le motif de votre choix, prenez quelques milliards de cyanobactéries, imprimez-les sur des circuits conducteurs d’électricité en nanotubes de carbone, que vous amenez en un même point pour récolter les électrons ainsi générés. Et voilà ! Pas de choix sur la couleur de votre papier peint toutefois, il faut aimer le beau vert des algues.

Gaz naturel: accord USA-Chine pour investir jusqu'à 43 mds USD en Alaska

Trois organismes étatiques chinois ont conclu un accord pour exploiter des gisements de gaz naturel liquéfié (GNL) en Alaska, avec jusqu'à 43 milliards de dollars prévus, selon un texte signé jeudi au deuxième jour d'une visite du président américain Donald Trump à Pékin. Dès le mois mai, un accord commercial conclu entre Pékin et Washington prévoyait l'accélération prévue des exportations directes de GNL vers la Chine, ce qui avait ravi les professionnels du secteur aux Etats-Unis.

Le nucléaire reste un complément nécessaire aux renouvelables

Le coût des énergies renouvelables (éolien, solaire) a ainsi continué à baisser, le rendant compétitif dans certains pays face aux modes traditionnels de production d'électricité.Selon le rapport, l'électricité nucléaire reste encore nécessaire "en tant que complément décarboné et programmable aux renouvelables". En France, le gouvernement a admis mardi que le pays ne pourrait vraisemblablement pas tenir l'objectif de ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% en 2025.

Total devient n°2 mondial du GNL en rachetant des activités d'Engie

Total va devenir le numéro deux mondial du gaz naturel liquéfié (GNL) en rachetant des activités dans ce domaine à Engie, qui poursuit de son côté sa transformation stratégique. Total va acquérir auprès de son compatriote un portefeuille d'activités amont dans le GNL, pour une valeur d'entreprise de 1,49 milliard de dollars, ont annoncé mercredi les deux groupes dans des communiqués distincts. Les deux groupes ont par ailleurs signé un accord de coopération dans les gaz "verts" - biogaz et hydrogène renouvelable: Engie va devenir le fournisseur prioritaire de Total dans ce domaine.

EDF EN atteint 350 MW de capacité installée au Brésil

Le groupe français EDF Energies Nouvelles (EDF EN) a annoncé mercredi la mise en service de ses premières installations éoliennes et solaires au Brésil, pour une capacité totale de 350 mégawatts (MW). Présent au Brésil depuis 2015, EDF EN a mis en opération cette semaine la deuxième des trois phases du projet du plus grand complexe solaire photovoltaïque d'Amérique Latine, d'une puissance cumulée de 284 MW, à Pirapora, dans le Minas Gerais (Sud-est).

[USA] Blackstone et Ivanhoé Cambridge lancent le plus important projet de centrale photovoltaïque sur toiture d’un complexe multirésidentiel privé

Une fois le projet achevé, StuyTown triplera la capacité de production d’énergie solaire de Manhattan. StuyTown, qui a déjà réduit de 10 % ses émissions de gaz à effet de serre depuis 2007, se lance à présent dans la production d’énergie solaire dans le cadre de son engagement plus vaste envers le développement durable. Ce projet d’énergie solaire est une autre initiative menée par les propriétaires de StuyTown afin de réduire les émissions globales de gaz à effet de serre dans l’intérêt de notre ville.

Energies fossiles: le Sénat adopte le texte après l'avoir profondément modifié

Le Sénat, à majorité de droite, a adopté mercredi en première lecture le projet de loi mettant fin à l'exploitation des hydrocarbures en France en 2040 après l'avoir profondément modifié, contre l'avis du gouvernement. Le texte réécrit par le Sénat a été voté par 190 sénateurs, LR et centristes, 141 étant contre (socialistes, RDSE, à majorité radicaux, LREM, CRCE, à majorité communistes, et indépendants). Le projet de loi prévoit d'amorcer la sortie progressive de la production d'hydrocarbures en France à l'horizon 2040 en n'attribuant plus de nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures et en ne prolongeant pas les concessions d'exploitation existantes au-delà de cette date.

Réseau électrique : le nucléaire au cœur des réflexions

RTE a présenté ce matin son « bilan prévisionnel »(1) de l’équilibre offre-demande sur le réseau électrique français. Le réseau électrique français sera à nouveau placé « sous surveillance » cet hiver, indique RTE. Dans des conditions de températures moyennes, la consommation d’électricité pourrait avoisiner 221,5 TWh entre mi-novembre 2017 et fin mars 2018 selon les estimations du gestionnaire de réseau. L’objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans le mix électrique français à l’horizon 2025 (contre 72,3% en 2016) conduirait par ailleurs « systématiquement à une augmentation des émissions de CO2 du système électrique français » selon RTE.

Une rencontre pour assoir un nouveau partenariat entre le Maroc et le Guatemala

Monsieur Aziz RABBAH, Ministre de l'Energie, des Mines et du Développement Durable, a reçu, le jeudi 02 novembre 2017, au siège de son Ministère, SE Madame Sandra Erica JOVEL POLANCO, Ministre des Affaires Etrangères de la République du Guatemala, dans le cadre d’une visite officielle qu’elle effectue au Maroc. Ont participé à cette rencontre côté guatémaltèque : Son Excellence Monsieur Jacobo CUYUN, Ambassadeur de la République Etrangères de la République du Guatemala au Royaume du Maroc, et de proches collaborateurs de Madame Sandra Erica JOVEL POLANCO, et côté marocain : Mr Abderrahim EL HAFIDI, Secrétaire Général du Département de l’Energie et des Mines accompagné de Hauts responsables. Pour sa part, Madame Sandra Erica JOVEL POLANCO a évoqué les relations bilatérales qui se sont accélérées depuis deux années et l’intérêt particulier de son pays pour les actions menées au Maroc en matière d’énergies renouvelables.

Participation de M. Aziz RABBAH, Ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement durable, aux travaux de la Conférence ministérielle de l'Agence Internationale de l’Energie (AIE) à Paris

Au cours de cet entretien, Monsieur RABBAH a appelé également à bénéficier de l’expérience réussie de l’Espagne en matière de régionalisation pour accompagner le Maroc dans sa transition énergétique dans le cadre de la régionalisation avancée. M. RABBAH a également tenu un entretien avec M. Michal KURTYKA, Sous-secrétaire d’Etat au Ministère polonais de l’Energie, au cours duquel ils ont appelé à mettre en œuvre un cadre de coopération entre les deux pays dans les domaines de l’énergie et des mines. Les deux parties ont convenu également d’établir une convention cadre dans le domaine de l’énergie qui pourrait ouvrir la voie à des à des conventions spécifiques avec les partenaires du Ministère tels que MASEN, l’ONEE ou encore l’IRESEN. Les deux ministres ont également évoqué la possibilité d’effectuer des visites de travail englobant les hommes d’affaires en vue de s’enquérir des opportunités de coopération dans le domaine de l’énergie.

100% d'énergie renouvelable d'ici 2050

En réponse, Ecofys a produit un scénario fort et ambitieux qui démontre qu’il est techniquement possible d’atteindre presque 100% de sources d'énergie renouvelable dans les quatre prochaines décennies en utilisant les technologies actuelles. Les résultats ambitieux de ce scénario associés aux hypothèses, opportunités, données détaillées et sources, sont présentés dans la partie 2 de ce rapport (disponible en version anglaise). Nous rendons public ce scénario pour catalyser le débat. Il soulève un nombre important de questions et de challenges que nous nous emploierons à souligner dans les pages suivantes.

Une centrale photovoltaïque sur l'immeuble King Charles à Lyon Confluence

Plus largement, la centrale photovoltaïque King Charles s'inscrit dans un quartier en pleine mutation où les enjeux environnementaux sont pris en compte. En effet, l'ambition de Lyon Confluence est de doubler le centre de Lyon grâce à 150 hectares aménagés dans le respect du Plan Climat de la ville, sur des friches industrielles et portuaires. Cette vision passe par, notamment, la valorisation paysagère du Rhône et de la Saône, la création d'une large trame végétale et d'un parc "ramifié", la priorité aux transports collectifs et à la mobilité douce, etc. La réhabilitation de Confluence a fait l'objet d'un plan d'action Durabilité défini par le WWF, devenant ainsi le premier quartier durable WWF.

L'électricité nucléaire sera difficile à remplacer rapidement, selon Hulot

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a affirmé qu'il sera impossible de ramener la part du nucléaire de 75 à 50 % dans le panorama énergétique français d'ici à 2025. Une énergie que Nicolas Hulot avait prévu de réduire drastiquement, en fermant 17 réacteurs d'ici à 2025. De son côté, le Réseau Action Climat estime que "Nicolas Hulot recule sur la loi de Transition énergétique" en pleine COP23.

RTE confirme que les renouvelables pourront fournir la moitié de l’électricité française en 2035

Ces scénarios confirment que les énergies renouvelables pourront fournir près de la moitié de l’électricité de la France d’ici 15 ans. Comme le gestionnaire du réseau de transport, le Syndicat des énergies renouvelables constate cependant qu’il est indispensable d’accélérer à court terme le rythme de déploiement des énergies renouvelables afin de véritablement diversifier, à l’image des voisins européens, le mix électrique français. Mais il est aussi essentiel de faciliter l’appropriation des énergies renouvelables par les riverains, leurs représentants et l’ensemble de la population.

La recette de la Ville de Paris pour atteindre la neutralité carbone en 2050

En 2014, Paris a consommé 17% d'énergies renouvelables dont 5% produites localement. Cette part devra passer à 25% en 2020, 45% en 2030 et 100% en 2050. Panneaux solaires sur les toits, géothermie, récupération d'énergie seront privilégiés sur toutes les opérations où la ville est décisionnaire. La société d'économie mixte Posit'if sera son bras armé pour aider les projets à voir le jour. Paris s'engage par ailleurs à accélérer le verdissement de son réseau de chaleur pour atteindre 75% d'énergies renouvelables dans celui-ci en 2030 et 100% en 2050.

Complexe solaire/ Acwa Power: Le calendrier des centrales en 2018

Pour 2018, Acwa Power a programmé une série de lancements. De sources sûres, Noor II sera probablement opérationnel vers fin mars prochain. Doté d'une capacité de 200 MW, ce projet utilisera la technologie des miroirs cylindro-paraboliques. Pour sa part, Noor III est prévu pour fin 2018. Il développera une capacité de 150 MW et reposera sur la technologie du récepteur central.

Etude Les Echos : Le marché de l'électricité n'est plus seulement qu'une affaire d'électricien

Production décentralisée, stockage et digital vont recomposer la chaîne de valeur de l’électricité Le marché de l’électricité est en effet à l’aube d’une révolution qui va modifier en profondeur sa chaîne de valeur. Parallèlement, le stockage d’électricité, également émergeant sur le plan commercial, a, quant à lui, la capacité de dynamiter la chaîne de valeur de l’électricité : moindre volatilité des prix de gros, gestion de l’intermittence de l’éolien et du photovoltaïque, moindre recours aux fournisseurs et aux réseaux Enfin, le digital est la pierre angulaire de la transformation du secteur en permettant de nouvelles solutions (compteurs communicants, IoT) et de nouveaux business models (plateformes de mise en relation entre clients et fournisseurs, développement de nouveaux services).

Le gouvernement reporte à après 2025 l'objectif de baisse à 50% du nucléaire

Nicolas Hulot a estimé mardi que la France ne pourrait pas ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% en 2025 comme prévu dans la loi de transition énergétique, évoquant la nécessité de fixer une "date réaliste"."Si l'on veut maintenir la date de 2025 pour ramener dans le mix énergétique le nucléaire à 50%, ça se fera au détriment de nos objectifs climatiques. Et ça se fera au détriment de la fermeture des centrales à charbon et probablement que si l'on voulait s'acharner sur cette date, il faudrait même rouvrir d'autres centrales thermiques", a souligné Nicolas Hulot.

Pétrole: la production américaine va fortement augmenter (Opep)

La production de pétrole des pays n'appartenant pas à l'Opep, et notamment des Etats-Unis, va fortement progresser ces prochaines années, prévoit le cartel dans un rapport publié mardi. L'offre mondiale d'hydrocarbures liquides (pétrole, gaz naturel liquéfié.) devrait grimper de 96,5 millions de barils par jour (mbj) cette année à 101,1 mbj en 2020 puis atteindre 111,3 mbj en 2040, prévoit l'organisation des pays exportateurs de pétrole dans son rapport prospectif annuel. L'offre totale des pays hors du cartel devrait en effet décliner sur la période 2020-2040, la production de pétroles non conventionnels aux Etats-Unis devant atteindre un pic dans la deuxième partie des années 2020.

La Rochelle expérimente le premier « bus de mer » fonctionnant à l'hydrogène

Un "bus de mer" alimenté par de l'hydrogène, premier du genre à transporter des passagers en France, a été inauguré à La Rochelle pour assurer la liaison entre le port de plaisance des Minimes et le Vieux port. L'expérimentation, qui doit durer jusqu'au 31 août 2018, permettra "de tester la résistance du matériel en milieu marin, hostile, et de prouver aux passagers que l'hydrogène n'est pas plus dangereux que l'essence", souligne Philippe Pallu de la Barrière, "père" du projet et fondateur de la société rochelaise Alternatives énergies.

Croissance des énergies renouvelables : le point par pays (2/2)

En revanche, l’immense majorité de ces nouvelles sources seront des énergies renouvelables. Les énergies renouvelables intermittentes gagnent du terrain. Les solutions smart grid doivent impérativement accompagner le développement de ces énergies renouvelables intermittentes, au double risque de voir le réseau saturé dans les périodes de faibles productions d’énergies intermittentes et les prix de l’électricité s’effondrer quand la production intermittente dépasse trop largement les besoins du moment.
Energie et mines du 06 au 10 Novembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Novembre 2017 - 11:29 Commerce du 13 au 17 Novembre 2017

Mardi 21 Novembre 2017 - 11:26 Energie et mines du 13 au 17 Novembre 2017

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
abh
maraacid
20150422_121229
cnd
20150226_095904